COP 22: Paris Agreement Enters into Force – Celebration and Reality Check
Nov04

COP 22: Paris Agreement Enters into Force – Celebration and Reality Check

COP 22: Paris Agreement Enters into Force – Celebration and Reality Check   By Patricia Espinosa, UNFCCC Executive Secretary And  Salaheddine Mezouar, President of COP22 and Minister of Foreign Affairs and Cooperation of the Kingdom of Morocco   Marrakech, Morocco – Humanity will look back on November 4, 2016, as the day that countries of the world shut the door on inevitable climate disaster and set off with determination towards a sustainable future.   The Paris Climate Change Agreement – the result of the most complex, comprehensive and critical international climate negotiation ever attempted – came into force today.   The Agreement is undoubtedly a turning point in the history of common human endeavor, capturing the combined political, economic and social will of governments, cities, regions, citizens, business and investors to overcome the existential threat of unchecked climate change.   Its early entry into force is a clear political signal that all the nations of the world are devoted to decisive global action on climate change.   Next week’s UN climate change conference in Marrakech represents a new departure for the international community, and the first meeting of the Paris Agreement’s governing body, known as the CMA, will take place during it on November 15.   This is a moment to celebrate. It is also a moment to look ahead with sober assessment and renewed will over the task ahead.   In a short time – and certainly in the next 15 years – we need to see unprecedented reductions in greenhouse gas emissions and unequalled efforts to build societies that can resist rising climate impacts.   The timetable is pressing because globally greenhouse gas emissions which drive climate change and its impacts are not yet falling – a fact which the Marrakech meeting must have at the front of its concerns and collective resolve.   The World Meteorological Organization has now confirmed that the average global concentration in the atmosphere of the main greenhouse gas, carbon dioxide, reached the symbolic and significant milestone of 400 parts per million for the first time in 2015 and broke new records in 2016.   This means that the world is not nearly on track to meet the Paris Agreement’s primary goal to limit global warming well below 2°C and as close to 1.5°C as possible to prevent dangerous climate tipping points, beyond which we may lose the ability to control the outcome.   Paris delivered a gift of hope for every man, woman and child on the planet. Yet today’s celebration can also rest on the assurance that the policies, technology and finance to achieve these goals not only exist, but...

Read More
COP 22- Marrakech : La Présidence Marocaine accueillera  la Pré-COP
Oct15

COP 22- Marrakech : La Présidence Marocaine accueillera la Pré-COP

COP 22- Marrakech : La Présidence Marocaine accueillera la Pré-COP Par Houmi Ahamed-Mikidache   La présidence marocaine de la COP 22 organisera du 18 au 19 octobre une rencontre ministérielle Pré-COP. A quelques semaines de la Conférence des Parties de la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques,  les présidents de la COP 21,  Ségolène Royal  et de la COP 22, Salaheddine Mezouar  présideront cette réunion, accompagnée de la Secrétaire exécutive de la Convention des Nations Unies sur le Climat, Patricia Espinosa. D’après les organisateurs,  400 participants sont attendus dont plusieurs ministres : 80 pays seront représentés. Sujets abordés : élaboration du règlement de l’Accord de Paris, Agenda de l’Action soumis par les Championnes de Haut Niveau pour le Climat, Hakima El Haité et Laurence Tubiana. 400 participants sont attendus à la rencontre, en particulier des ministres issus de 80 pays ainsi que des représentants de la CCNUCC. En amont de cette pré-COP, la société civile se réunira le 17 octobre. Des débats entre observateurs de la Convention des Nations Unies sur le Climat auront lieu, avec la participation d’entreprises, de gouvernements locaux, de peuples autochtones, de syndicats, de femmes, d’agriculteurs… La COP 22 est prévue du 7 au 18 novembre prochain.  La première réunion des Chefs d’Etat aura lieu le 15 novembre. L’accord de Paris a été ratifié le 5 octobre par plus de 55 pays représentant au moins 55% des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Il entrera en vigueur le 4 novembre. Le Maroc, pays hôte a déposé ses instruments de ratification aux Nations Unies le 21 septembre dernier, en marge de l’Assemblée Générale de l’ONU.  ...

Read More
COP 22-ONU- Assemblée Générale : leadership marocain
Sep27

COP 22-ONU- Assemblée Générale : leadership marocain

COP 22- ONU-Assemblée Générale  : leadership marocain En marge de la soixante et onzième Assemblée Générale de l’ONU, nombreux événements ont été consacrés à la finance climatique. Suprise: l’entrée en vigueur de l’accord de Paris pourrait intervenir rapidement. Explications. Par Houmi Ahamed-Mikidache Accord de Paris : Ratification A New York, en marge de la 71 ème Assemblée Générale des Nations Unies, trente pays ont déposé leurs instruments de ratification. A ce jour, 60 pays ont ratifié l’accord de Paris dont le Maroc, pays hôte de la COP 22. Cela représente 47,5 des émissions de Gaz à Effet de Serre ( GES). Plus que 7,5 % d’émissions à rassembler pour franchir le seuil requis soit 55%. Plusieurs pays ont annoncé  leur volonté de ratifier le texte rapidement . L’Inde, troisième plus gros émetteur de GES devrait ratifier l’accord le 2 Octobre prochain. La Chine et les Etats Unis ont ratifié le texte de Paris au début de ce mois. (Regardez le reportage d’Hippolyte  Agossou) Energie : Afrique/PMA Une liste de 240 projets d’accès aux énergies renouvelables en Afrique a été présentée sous forme de rapport par Ségolène Royale, présidente de la COP 21, lors d’une réunion de chefs d’Etat africains sur l’initiative africaine pour les énergies renouvelables. Présences remarquées : François Hollande, président de la France et Salaheddine Mezouar ,Ministre des Affaires Etrangères du Maroc et président de la COP 22. Lancée en marge de la COP 21 l’an dernier, cette initiative a pour ambition de permettre à l’Afrique d’atteindre 10 gigawatt d’énergies renouvelables en 2020 et 300 gigawatt en 2030. D’après le rapport, les 240 projets représentent une capacité renouvelable de plus de 45 GW, avec notamment 13 projets de géothermie, 58 projets d’hydroélectricité, 62 projets solaires ; 16 projets éoliens ; 35 projets combinant plusieurs technologies ; 4 stratégies nationales (solaire et éolien). 10 milliards de dollars ont été mobilisés par les bailleurs (Canada, France, Allemagne, Italie, Japon, Etats-Unis d’Amérique, Royaume-Uni, Union européenne, Suède, Pays-Bas) sous forme de promesse au mois de décembre dernier. D’après la présidence de la COP 21, un financement de 4,5 milliards d’euros a permis l’installation de 5,7 GW d’énergies renouvelables, en quelques mois. Le rapport énumère 10 recommandations pour accélérer le déploiement des énergies renouvelables sur le continent : 1. Identifier une liste de projets prioritaires à mettre en œuvre d’ici 2020, et des projets à démarrer avant et pendant la COP22. 2. Rassembler les partenaires autour de chaque projet pour diviser les responsabilités. 3. Initier un dialogue sur l’initiative et les projets avec le secteur privé. 4. Renforcer la citoyenneté participative en matière d’énergie. 5. Impliquer les femmes africaines dans les énergies...

Read More
COP 22 : Esprit de Paris et Action
Juin01

COP 22 : Esprit de Paris et Action

COP 22 : Esprit de Paris et Action La conférence des Nations Unies sur les changements climatiques, tenue à Bonn du 16 au 26 mai en lien  avec ses  organes subsidiaires, a  organisé la première réunion du Groupe Ad Hoc sur l’Accord de Paris (APA) . Explications. «  Les pays, avec leurs niveaux de développement différents, de différentes régions et d’opinions souvent divergentes sur de nombreuses questions, ont trouvé une vision commune à Paris. Ce travail et cette vision ont continué, et continué de manière positive ici à Bonn, alors que les pays se tournent vers le prochain événement jalon majeur prévu à Marrakech en novembre », a déclaré Ségolène Royal, présidente de la Conférence sur les changements climatiques COP21 des Nations Unies et ministre française de l’Environnement, de l’énergie et de la mer .  La Conférence sur les Changements climatiques  au siège de la Convention Cadre des Nations sur les changements climatiques, a eu lieu à Bonn du 16 au 26 mai dernier. La réunion a annoncé plusieurs séries d’actions liées à  l’adaptation et l’atténuation. Une de ses actions : la place du genre, à travers un atelier traitant, entre autres, du financement et du renforcement des capacités des femmes issues des pays en développement. La réunion de Bonn s’est penchée sur les trois organes subsidiaires techniques. Elle a aussi permis l’organisation de la réunion du groupe Ad Hoc sur l’accord de Paris (APA). Bonn a également présenté une action sociale plus large pour une ambition pré-2020 plus rapide, dont un événement de renforcement des capacités et un échange des meilleures pratiques dans la sensibilisation du public et l’accès à l’information environnementale, compris dans l’initiative Action pour l’autonomisation climatique (ACE, en anglais). Que représente le groupe Ad Hoc sur l’accord de Paris ? Le Groupe de travail Ad Hoc sur l’accord de Paris (APA) est un nouvel organe constitué à Paris, au mois de décembre dernier  durant la dernière conférence des Nations sur le Climat.  A Bonn, le Groupe de travail Ad Hoc  a élu ses deux co-présidentes : Sarah Baashan de l’Arabie Saoudite et Jo Tyndall de la Nouvelle Zélande. APA remplace le Groupe de travail de la plateforme de Durban qui avait pour mandat de parvenir à un accord à Paris. Ses objectifs : préparer la prochaine conférence des Nations Unies sur le Climat à Marrakech, élaborer des principes et des dispositions pour la transparence des actions, l’adaptation, l’atténuation et permettre une entrée en vigueur de l’accord. A quoi sert le SBI 44 ? A Bonn, la 44ème session de l’Organisation subsidiaire de mise en œuvre  ( SBI 44)* a conclu ses travaux en soulignant l’importance des mécanismes nés sous le protocole de...

Read More