COP 22- Deuxième colloque international sur le droit de l’environnement en Afrique
Juil26

COP 22- Deuxième colloque international sur le droit de l’environnement en Afrique

COP 22- Deuxième colloque international sur le droit de l’environnement en Afrique-   Par Houmi Ahamed-Mikidache   Le deuxième colloque international sur le droit de l’environnement en Afrique, après Abidjan en 2013, s’est ouvert hier à Rabat au Maroc, en partenariat avec le Royaume du Maroc, l’IUCN et l’IFDD.  Présentation.   Les enjeux Le deuxième colloque international sur le droit de l’environnement en Afrique, après Abidjan en 2013, s’est ouvert hier à Rabat au Maroc, en partenariat avec le Royaume du Maroc, l’ l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (IUCN) et l’Institut de la Francophonie pour le Développement Durable ( IFDD) .  Objectif : comprendre  les outils juridiques pour faciliter la mise en œuvre des objectifs du développement durable et  l’accord de Paris. Plusieurs experts juridiques,  des responsables administratifs, chercheurs venant d’Afrique, d’Europe, d’Amérique du Sud et du Nord participent à ce colloque,  à quelques mois de la Conférence sur le Climat prévue au Maroc du 7 au 18 novembre prochain. Mais quelle est la place de l’environnement dans les perspectives de développement durable de l’Afrique ? Le droit de l’environnement est depuis très longtemps présent au niveau régional, souligne certains experts. « Nous avons aidé à l’élaboration des textes juridiques visant à la protection de l’environnement de 1960 à 2014, » précise  lors de l’ouverture du colloque Aimé Nianogo, Directeur Régional  de l’IUCN pour l’Afrique Centrale et l’Afrique de l’Ouest. Toutefois, depuis quelques années, le droit de l’environnement en Afrique est  vulgarisé   à travers la Revue Africaine du droit de l’environnement. Publiée semestriellement sous la responsabilité de l’Université Cheick Anta Diop de Dakar avec le soutien de  l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) et l’Institut de la Francophonie pour le Développement Durable ( IFDD) , cette  revue en est à sa troisième édition, rappelle M. Nianogo. Selon lui, des efforts ont été consentis au niveau régional dans la mise en œuvre  des recommandations du premier colloque sur le droit de l’environnement.  Plusieurs nouveaux pays ont ratifié la convention africaine pour la conservation de la nature des ressources naturelles de Maputo. Mais, les conventions sont peu ou pas  appliquées. « Un appui a été apporté dans le domaine du droit de l’environnement à travers l’inscription de cette problématique au sein de l’Union Africaine et  lors de la quinzième session des ministres africains de l’environnement( CMAE) tenue du 1er  au 8 mars 2016, » explique le directeur régional de l’IUCN. Mobilisation Pour  Bernard Dubois,  directeur adjoint de l’IFFD,   le droit de l’environnement doit être au centre du programme de développement durable pour pallier à la dégradation de l’environnement et à la perte de croissance de la biodiversité ainsi qu’ aux manques d’application des...

Read More
COP 22-Rabat : 1er Forum mondial des coalitions
Juin24

COP 22-Rabat : 1er Forum mondial des coalitions

COP 22- Rabat: 1er Forum mondial des coalitions Le Maroc vient d’organiser le premier Forum mondial des coalitions.  Un forum de deux jours ouvert par Salaheddine Mezouar, Président de la COP22 et Ministre des affaires étrangères et de la coopération du Maroc et Ségolène Royal, Ministre française de l’Ecologie et  présidente de la COP21, ainsi que Manuel Pulgar Vidal, président de la COP20. Un forum marqué par la présence de 300 dirigeants, décideurs, opérateurs économiques et experts. Les championnes de l’ONU Hakima El Haité et Laurence Tubiana ont présenté leur feuille de route. Leurs objectifs : agir pour atteindre la réduction de gaz à effet de serre de 1,5 °C annoncés dans l’accord de Paris, avec une attention particulière sur les pays vulnérables, notamment ceux d’Afrique. Autour de « l’esprit de Paris », plusieurs thèmes proposés dont la finance climatique. «Le Maroc propose de mettre en place une plateforme électronique «Fast Track Finance », une sorte de guichet unique qui permettra à tous les pays de connaître les différents fonds existants, les critères d’éligibilité et les possibilités d’accès à ces crédits», a annoncé Nizar Baraka, président du comité scientifique Ce forum intervient plusieurs mois après l’adoption de plusieurs initiatives : le Programme d’action d’Addis-Abeba lors de la troisième Conférence internationale sur le financement du développement et l’agenda  2030, les 17 objectifs de développement durable (ODD) la signature de l’accord de Paris. Plus de 175 pays ont signé l’accord de Paris, mais seuls une quinzaine de pays l’ont ratifié. La France est le seul pays industrialisé à l’avoir fait. L’Accord de Paris pourra entrer en vigueur 30 jours après qu’au moins 55 parties à la Convention-Cadre des Nations Unies sur les changements Climatiques (CCNUCC), représentant au moins 55% des émissions mondiales, ont ratifié le...

Read More