Changement climatique- Lancement du registre international des NDC
Mai07

Changement climatique- Lancement du registre international des NDC

Changement climatique- Lancement du registre international des NDC Par Houmi Ahamed-Mikidache Un registre international provisoire des contributions déterminées au niveau national  est dorénavant disponible. Il  vient d’être annoncé  par communiqué de presse, venant du  secrétariat de l’Organisation des Nations Unies (ONU) sur les changements climatiques. Ce registre temporaire est  le principal instrument d’enregistrement officiel des mesures prises par les pays en vertu de l’Accord de Paris. L’Accord de Paris comprend un changement de statut juridique de ces plans d’action pour le climat, transformant ce qui étaient des intentions, ou INDC, en plans d’action concrets , connus aussi sous le nom de NDC. Selon le secrétariat de la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC), ce lancement de registre est une étape clé pour l’application de l’Accord de Paris qui a maintenant été signé par 177 pays. Il s’agit d’une voie totalement transparente de communication où chacun peut parcourir et rechercher des renseignements sur ce que les pays font pour lutter contre les changements climatiques, précise le communiqué de presse du Secrétariat de la Convention. A ce jour, 189 intentions de plans d’action nationaux ont été soumises à la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques. Selon l’ONU, la ratification de l’accord de Paris par un pays peut entrainer le changement du statut de la contribution nationale. La ratification peut supprimer l’ancienne présentation de l’intention de plan d’action national en la nommant comme le premier plan d’action national concret présenté par le pays. Mais libre aux pays de changer de statut. Chaque pays peut aussi modifier le contenu des intentions de plans d’actions nationaux en soumettant un nouveau plan d’action national. Ces plans d’actions concrets, présentés en amont de l’accord de Paris, décrivent les politiques et mesures climatiques des pays pour réduire les émissions et s’adapter aux changements climatiques dans de nombreux secteurs. Ils se traduisent notamment par le transfert des énergies fossiles aux énergies renouvelables, et aussi par une meilleure gestion des terres, de l’urbanisme et des transports. L”accord de Paris a réaffirmé la volonté de chaque pays de contribuer à l’effort international afin d’assurer un avenir durable pour tous en maintenant l’élévation de la température mondiale depuis l’époque préindustrielle bien en dessous de deux degrés Celsius, avec une préférence pour la limiter à 1,5 degrés, fait remarquer le communiqué. « L’Accord de Paris a marqué le début d’une nouvelle ère dans la coopération internationale sur les changements climatiques », a déclaré la Secrétaire exécutive de la CCNUCC, Christiana Figueres. Et d’ajouter : «Le lancement du registre public intérimaire pour les NDC soutient la confiance et la bonne volonté collectives qui ont conduit à l’accord historique, et...

Read More