COP 23 : Les projets africains bénéficiaires du fonds vert
Oct09

COP 23 : Les projets africains bénéficiaires du fonds vert

COP 23 : Les projets africains bénéficiaires du fonds vert A quelques semaines de la Conférence des Nations Unies sur le climat, le fonds vert a tenu sa 18ème réunion. 11 projets et programmes ont été approuvés per le fonds, dont trois en Afrique : le Sénégal, l’Ethiopie et l’Egypte. A ce jour, une cinquantaine de projets a  été financée et approuvée par ce fonds destiné à aider les pays en développement à faire face aux changements climatiques. Présentation  des trois projets africains récemment approuvés. Par Houmi Ahamed-Mikidache L’Ethiopie face à la sécheresse Le fonds vert des Nations Unies pour le Climat vient de faire un don de  45 millions de dollars à l’Ethiopie pour mettre en œuvre un projet d’approvisionnement d’eau potable, par l’utilisation de l’énergie solaire. Ce projet vise notamment à améliorer la gestion des terres en augmentant la recharge d’eau souterraine et le contenu nutritif des sols. Un million de personnes vulnérables aux changements climatiques vont bénéficier de ce projet : les femmes auront un rôle primordial.  En Ethiopie, 80%  de la population vit dans les milieux ruraux et les femmes contribuent principalement  au développement de l’agriculture. Mais les ressources issues de l’exploitation agricoles sont contrôlées par les hommes. Le projet soumis au fonds vert  a été présentée par le ministère éthiopien des finances avec le soutien  du Réseau de connaissance sur le climat et le développement ( CDKN).  D’après, le CDKN, cette initiative va aider l’Ethiopie à mettre en œuvre sa  contribution nationale présentée pendant la COP 21.  La contribution nationale de l’Ethiopie est l’une des plus ambitieuses et l’une des rares contributions nationales qui prônent la réduction de gaz à effet de serre  à,moins  2 degrès celsius, précise le CDKN, un réseau dirigé par une alliance d’organisations dont PricewaterhouseCoopers. Au secours des agriculteurs sénégalais 9,8 millions de dollars ont été accordés par le fonds vert pour un projet de renforcement de la résistance climatique du secteur des petits exploitants agricoles au Sénégal avec  l’appui du Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations Unies, accrédité par le fonds vert pour la mise en œuvre du projet. Présenté comme l’un des principaux acteurs de l’innovation de la résilience face aux changements climatiques en faveur de la sécurité alimentaire, le Programme Alimentaire Mondial aide les petits exploitants agricoles à accéder aux informations climatiques, météorologiques et agricoles pertinentes et fiables. En Tanzanie et au Malawi, des petits exploitants agricoles prennent des décisions concernant la gestion des éventuelles sécheresses et inondations par le biais de la radio, d’envoi de SMS et de messages audio sur des téléphones mobiles. Le PAM dispense également des formations de vulgarisation agricole afin de mieux interpréter et diffuser...

Read More
COP 22- Ethiopie- Accord de Paris : Enjeux pour l’Afrique- CCDA-VI
Sep15

COP 22- Ethiopie- Accord de Paris : Enjeux pour l’Afrique- CCDA-VI

COP 22- Ethiopie- Accord de Paris : Enjeux pour l’Afrique- CCDA-VI Par Houmi Ahamed-Mikidache La sixième Conférence  annuelle sur le changement climatique et le développement en Afrique (CCDA-VI) aura lieu à Addis Abeba ( Ethiopie)  du 17 au 20 octobre prochain. Thème principal : le futur de l’Afrique dans l’accord de Paris. Objectif global de la conférence : comprendre les implications de la mise en œuvre, les nuances, les défis et les opportunités de l’Accord de Paris dans le contexte de l’Afrique et de ses priorités de développement. La prochaine CCDA-VI ambitionne particulièrement d’examiner les moyens de mise en œuvre de l’Accord de Paris en termes d’obtention de financement et de transfert de technologie : priorités nationales de développement des pays africains. Marquée par la future présence de nombreux experts africains et internationaux, cette conférence s’intègre, selon les organisateurs, dans le cadre des aspirations de développement de l’Afrique : l’Agenda 2063 qui incarne la vision de l’Union Africaine( « L’Afrique que nous voulons ») et l’Agenda 2030 sur le développement durable qui a fixé des objectifs globaux avec la vision de « ne laisser personne pour compte ». Interviewée récemment par the Ethiopian Herald la coordinatrice du Centre africain pour la politique en matière de climat de la Commission Economique de l’Afrique ( CEA), Fatima Denton est revenue sur le rôle de l’Ethiopie dans la lutte contre les changements climatiques et les opportunités saisies par ce pays d’Afrique de l’Est. L’Ethiopie, d’après elle, a développé de nombreuses initiatives visibles liées au développement de l’économie sobre en carbone par l’hydroélectricité, la forestrie et l’agriculture....

Read More