Election présidentielle aux Comores: la population en attente de solutions
Mar25

Election présidentielle aux Comores: la population en attente de solutions

  Dimanche 24 Mars, plus de 300 000 comoriens ont été appelés aux urnes dans le cadre de l’élection présidentielle en Union de Comores. Au lendemain de ces élections très difficiles , ERA ENVIRONNEMENT revient sur les attentes de la population dans certaines localités. Rencontres.   Ecoutez Ilias Ibrahim Mzahahé , Agriculteur, de Nioumadzaha Bambao, une localité du sud de la Grande Comore (Union des Comores).                   STE-019 Amina Djoumoi, Nioumadzaha Bambao Pour cette mère de sept enfants, la ville de Nioumadzaha Bambao ne souffre de pas de la faim.Mais la seule difficulté est le manque d’intérêt des jeunes pour l’agriculture. Era Environnement:  Aujourd’hui vous  votez, que pensez-vous du rôle de la jeunesse dans les activités liées à  l’agriculture  à Nioumdzaha Bambao? Amina Djoumoi: Un de mes enfants cultive de temps en temps et depuis quatre nous ne manquons de rien. Nous vivons du manioc et des bananes qu’il cultive. Mais aucun de mes enfants travaillent. Moi, je vend du bois et je vend ce que mon fils cultive. Grâce à Dieu,  je n’ai jamais mendié pour manger. A Nioumadzaha Bambao, vous avez de l’Ylang Ylang, de la Vanille et du Girofle, n’est-ce pas ? Oui, on a beaucoup de vanille et aussi du manioc, des bananes. On ne souffre pas. Mais ce qui nous gêne c’est de voir nos enfants sans activités, ne désirant pas cultiver. Parce qu’ils se sentent “patrons”. Ils pensent que cultiver n’est pas propre. Seul 1 jeune sur 10 est intéressé par l’agriculture ici. J’ai sept garçons. Regardez ce jeune, c’est mon fils. Depuis le début de la campagne, je ne l’ai pas vu. Je ne sais pas quel est le       AminaDjoumoi (1) candidat favori, mais…j’espère qu’il se portera bien si Dieu le veut.   Elamine Mohamed Ahmed- Dembeni, Etudiant. Que représente Dembeni en termes de ressources naturelles? Dembeni regroupe plusieurs communes. Dembeni est une zone d’agriculteurs et d’intellectuels. Notre agriculture est basée, entre autres,  sur la culture de la tomate, du manioc. Les Comores, Petit Etat Insulaire en Développement, sont victimes de changement climatique. Concrètement, comment le vivez-vous à Dembeni? Le changement climatique est visible. Les saisons ne sont plus respectées. La saison du fruits à pain et des jacquiers est décalée. On les retrouve aussi  pendant le mois du ramadan. La période des tomates est aussi inversée. On se retrouve avec des décalages importants. Et c’est lié au dérèglement climatique. Nous sommes aujourd’hui au premier tour de l’élection présidentielle quelles sont vos attentes par rapport aux difficultés que vous vivez ici avec le changement climatique ? Dans le bavou de Gongwe, où nous nous trouvons, nous n’avons jamais vu de...

Read More
Election présidentielle aux Comores : Enjeux de développement durable
Avr11

Election présidentielle aux Comores : Enjeux de développement durable

Election présidentielle aux Comores : Enjeux de développement durable Les Comoriens ont voté dimanche dernier dans le cadre du second tour de l’élection présidentielle. Mais quels sont les enjeux de développement durable de ce Petit Etat Insulaire en Développement ? Décryptage. Par Houmi Ahamed-Mikidache Potentiel economique D’après le récent rapport de la Commission Economique pour l’Afrique, intitulé « Vers une industrialisation verte en Afrique », les chefs d’Etat africains doivent s’interroger sur les moyens d’intégration de  la jeunesse dans les emplois verts. C’est  l’un des défis les plus importants des gouvernements africains.  Aux Comores, situées dans l’océan indien, les jeunes forment plus de la moitié de la population. Nombreux sont diplômés. Mais, les formations ne sont pas adaptées aux futurs emplois verts. Les formations professionnelles dans l’économie verte pourraient être la solution, selon des experts. Actuellement, il y a une meilleure sensibilisation des questions environnementales dans l’archipel.   « Ces dernières années, il y a eu une conscientisation de la population comorienne. Partout, même dans les milieux reculés, il y a des associations villageoises de sensibilisation, » explique Ismael Bachirou, directeur de l’environnement et des Forêts des Comores. Et d’ajouter : «  La population comorienne a compris. Elle doit  protéger l’environnement pour sa survie. ». Pour M. Bachirou, la disparition des plages, la diminution des rivières, ainsi que les décalages fréquents des saisons pluviales ont incité une partie de la population à mieux comprendre les enjeux environnementaux.   Les Comores, îles d’origine volcanique, regorgent de ressources naturelles non négligeables, selon des experts. Comme les six Petits Etats Insulaires en Développement (PEID) d’Afrique, elles dépendent énormément des secteurs côtiers et marins, indique un rapport sur les PEID de la Commission Economique pour l’Afrique (CEA), publié en 2014. Mais, ces îles vivent aussi des cultures vivrières. Ce secteur procure 40% du PIB.   Depuis quelques années deux concepts définissent les opportunités de développement durable  : l’Economie Bleue et l’Economie Verte. Deux concepts présentés lors du Sommet de la Terre Rio+ 20 en 2012. Ils ont pour vocation d’améliorer le bien être humain et la justice sociale, tout en atténuant les pénuries écologiques, selon le Programme des Nations Unies pour le Développement. De fait, l’Economie Bleue, selon les experts onusiens, s’intéresse à la pêche, la navigation, le transport maritime, le tourisme littoral, l’énergie de la mer ( fossile et renouvelable), les industries pharmaceutiques et cosmétiques, les ressources génétiques et les produits de la mer. L’Economie Verte est caractérisée par  le développement des énergies renouvelables, le marché du carbone, issue des forêts, ainsi que le développement d’une agriculture moderne. Actuellement, avec une population de 752 288 habitants et un PIB par tête de 1100 dollars ( CEA), les Comores peuvent accéder...

Read More