COP 22- Egypte : L’ère  du charbon
Juin10

COP 22- Egypte : L’ère du charbon

COP 22-Egypte : L’ère du charbon Par Aya Kathir Face à la chute des prix du gaz et du pétrole, l’Egypte a finalement opté pour l’utilisation du charbon comme alternative au gaz naturel. Après plusieurs mois de polémiques, le gouvernement égyptien a cédé à la tentation. Analyse Tout avait pourtant bien commencé. Mars 2015. Charm El Cheikh. L’Egypte organise une conférence internationale sur le développement du pays. Pendant trois jours. Plus de 2000 personnes assistent au sommet. Objectif : encourager les investisseurs à réaliser des projets dans ce pays, il y a peu, connu pour son tourisme florissant. Mais le contexte n’est pas facile : tribulations politiques, terrorisme…Sous le Haut patronage du président égyptien Abdel Fatah Al Sissi, cette conférence fait l’objet de présentations d’importants projets. Un exemple: la transformation de la biomasse en énergie. Stratégie de développement Depuis le mois de février dernier, l’Egypte se dote r d’une vision de développement durable. Sa stratégie :   la vision 2030. La santé, l’environnement et l’Energie font partie des secteurs décrits. Dans le domaine de la santé, l’Egypte souhaite mettre en place un système sanitaire intégral de meilleur qualité, réduire de 50% le taux de naissance et le taux de mortalité des enfants de moins 5 ans, réduire la mortalité maternelle, permettre l’accès à 80% aux services de base de la santé et assurer la couverture à 100% pour tous les types de vaccination. Dans le secteur de l’ environnement l’Egypte veut sensibiliser la population sur la protection de la nature et la réduction des effets des changements climatiques. Ses mesures : arrêter la détérioration de l’environnement, maintenir l’équilibre de l’environnement, utiliser d’autres modes de consommation, protéger la biodiversité, gérer les déchets, respecter les engagements internationaux. L’acccord de Paris personnalise les engagement du pays. Le texte de Paris répond en partie à la demande des pays en développement en terme d’actions liées aux mesures d’adaptation et d’atténuation présentées dans les plans d’action nationaux. Mais la question du financement reste à résoudre.La prochaine conférence des Nations Unies à Marrakech aura pour ambition d’y répondre. Les défis L’Egypte est considérée comme le deuxième plus gros consommateur d’électricité du continent Africain, couplé par  une démographie galopante. Avec une population de 10 millions d’habitants, l’Egypte doit aussi faire face à une insécurité alimentaire, notamment dans la région de Quena, Assuit, Sohag et Luxor, d’après le récent rapport sur les perspectives de développement publié conjointement par la BAD et l’OCDE. « À mesure que les demandeurs d’emploi migrent vers les zones urbaines, la population des villes augmente, ajoutant aux pressions qui pèsent déjà sur l’infrastructure urbaine, » explique les auteurs du rapport. Et d’ajouter : «  Pour remédier à ce problème, l’État a...

Read More