L’application de l’Accord de Paris: Une nécessité pour les ODD- A. Gutterres
Juil03

L’application de l’Accord de Paris: Une nécessité pour les ODD- A. Gutterres

L’application de l’Accord de Paris: Une nécessité pour les ODD- A. Gutterres Par Houmi Ahamed-Mikidache Stratégies António Guterres, Secrétaire général des Nations Unies, a participé lundi, à Lisbonne, au Portugal, à la conférence de Tidewater. La Conférence Tidewater constitue depuis des décennies un forum de discussions stratégiques entre les ministres et les chefs des principaux organismes d’aide bilatéraux et multilatéraux. Cette année, la conférence est axée sur la mise en forme d’une architecture de développement adaptée aux Objectifs de développement durable (ODD).« Il n’y aura pas de Programme (de développement durable à l’horizon) 2030 réussi si l’Accord de Paris n’est pas mis en œuvre d’une manière plus impliquée », a déclaré M. Guterres depuis la capitale portugaise. La Conférence Tidewater représente depuis des décennies un forum de discussions stratégiques entre les ministres et les chefs des principaux organismes d’aide bilatéraux et multilatéraux. Cette année, la conférence est axée sur la mise en forme d’une architecture de développement adaptée aux Objectifs de développement durable (ODD), précise un communiqué de l’ONU. Pour la réussite Les mouvements de populations, la mobilité humaine ou les migrations en des termes décents sont, d’après le  chef de l’ONU, des thèmes à aborder et à ne pas éviter pour le succès de l’Agenda 2030. Pour le Secrétaire général des Nations Unies, le chômage actuel n’est que le résultat de manque d’activités professionnelles et il entraîne de graves menaces sur la sécurité collective au niveau mondial.« Une étude récente des combattants étrangers présents dans des situations de conflits, telles que l’Iraq ou la Syrie, et dans d’autres pays en crise, a montré que le principal facteur invoqué par les jeunes pour se consacrer à ces activités était le manque d’opportunités dans leur propre pays, » a-t-il indiqué. En marge de la conférence, le chef de l’ONU devait également rencontrer le Secrétaire général de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), Angel Gurria, et le Président de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, Suma Chakrabarti (BERD), ainsi que le Ministre des Affaires étrangères du Portugal, Augusto Santos Silva....

Read More
New York – Climate Action : Mobilizing the World
Mai30

New York – Climate Action : Mobilizing the World

    New York – Climate Action : Mobilizing the World Today, the United Nations and NYU Stern School of Business host a conversation on climate action with UN Secretary-General António Guterres. Watch live...

Read More
Amina J. Mohammed: Next UN Deputy Secretary General
Déc19

Amina J. Mohammed: Next UN Deputy Secretary General

Amina J. Mohammed: Next UN Deputy Secretary General By Houmi Ahamed-Mikidache Amina J. Mohammed, minister of environment of Nigeria has been appointed last week as  the next UN Deputy Secretary General by the incoming UN Secretary General, Antonio Guterres. She will take her new position on the 1st January 2017. The Nigerian minister was previously special adviser of three Nigerian President, on the Millenium Development Goals for six years. She was also Special Adviser to UN Secretary General Ban Ki Moon on Post-2015 Development Planning. She is one the crucial contributors of the Sustainable Development Goals architecture. In a statement given to the Nigerian media, she emphasized her willing to continue to protect Nigeria Environment. She will follow the Nationnally Determined Contributions under the Paris Agreement, the first Sovereign Green Bounds in 2017, and the development of the Great Great Wall. “Over the last 3 decades and during my contribution to the Millennium Development Goals, the Sustainable Development Goals and recently working for environmental protection as part of President Buhari’s vision to transform Nigeria, I have been blessed with the unwavering support and inspiration from leaders, my colleagues, activists, and stakeholders from the polluted creeks in the Niger Delta, to the eroded (Kumaro and Alpha) and overflowing (Makoko) communities in Lagos, Nnaka erosion site in Anambra and others, through the polluted Sharada industrial sites of Kano, the drought affected areas(Bama) in Borno as well as the degraded dunes in Yobe and others parts of the catchment area of the disappearing Lake Chad, ” she declared. “I will continue to work fo the rights of the poor, especially women and the youth, ensuring we leave no one behind,” she added. Amina J Mohammed was Born in 1961, and educated in Nigeria and in the UK.  She  is married with six children.    ...

Read More