New York : La Hausse du niveau de la mer au centre d’une conférence internationale

New York : La Hausse du niveau de la mer au centre d’une conférence internationale

 

New York abrite du 10 au 14 juillet une conférence scientifique publique sur les conséquences et solutions des changements climatiques dans les zones côtières. Présentation.

Par Houmi Ahamed-Mikidache

10/07/2017

 

L’Analyse

New York abrite du 10 au 14 juillet une conférence scientifique publique sur les conséquences et solutions des changements climatiques dans les zones  côtières.Organisée quelques jours après le sommet de l’ONU sur les Océans, cette événement tenu à l’Université de Columbia  verra la participation du président de l’Assemblée Générale de l’ONU, Peter Thomson mais aussi celle du Prince Albert II de Monaco.

Des chercheurs et urbanistes, des responsables de l’aménagement des zones côtières et d’autres représentants des secteurs concernés, réfléchiront aux moyens de renforcer les capacités d’adaptation aux changements climatiques et la résilience face aux catastrophes, d’après un communiqué de l’Ordre Météorologique Mondial parvenu à eraenvironnement.com. La hausse du niveau de la mer et son incidence sur les Petits Etats Insulaires en développement et dans les zones côtières sera au cœur des discussions. Cette conférence scientifique internationale de quatre jours  fera  le point sur la situation passée, actuelle et à venir de l’élévation du niveau de la mer.

Les causes

Les causes de  l’élévation du niveau de la mer sont, d’après les scientifiques, liées à  l’expansion thermique des océans et la fonte des glaciers et des nappes glaciaires, de même que des facteurs géologiques.

«Le niveau de la mer ne cesse de s’élever depuis le milieu du XXe siècle sous l’effet du réchauffement planétaire induit par les émissions anthropiques de gaz à effet de serre,» a déclaré le chimiste Guy Brasseur.

Et d’appuyer son propos : «Plus nous perturbons notre climat, plus nous courrons le risque de conséquences graves, généralisées et irréversibles, liées notamment aux vagues de chaleur, à la raréfaction de l’eau et à la hausse du niveau de la mer.»

Renforcer la connaissance

Basées sur un projet sur le climat et l’océan appelé CLIVAR, relevant du programme mondial de recherche sur le climat, les discussions porteront  sur les variations  régionales du niveau de la mer et leurs incidences sur les régions côtières.

« Bon nombre des mégapoles et carrefours économiques du monde sont situés en bord de mer et sont de ce fait exposés aux inondations que peuvent causer les ondes de tempête et les grandes marées, tout comme le sont les petits États insulaires en développement dont tout le territoire est menacé, » rappelle l’Ordre Météorologique Mondiale. Les causes de  l’élévation du niveau de la mer sont, d’après les scientifiques, liées à  l’expansion thermique des océans et la fonte des glaciers et des nappes glaciaires, de même que des facteurs géologiques.

La conférence permettra précisément de faire le point sur l’état des connaissances en ce qui concerne le niveau de la mer, d’esquisser les futurs impératifs de la recherche sur la hausse et la variabilité du niveau de la mer et d’avoir un discours et une attitude adaptée en fonction de la région.

«Pour limiter les risques afférents au changement climatique et à la hausse du niveau de la mer, il faudrait réduire fortement et durablement les émissions de gaz à effet de serre, et s’appuyer sur des informations scientifiques rigoureuses pour orienter les efforts d’adaptation sur le plan régional, » a fait valoir Valérie Masson-Delmotte, coprésidente du Groupe de travail I du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC).

Les besoins

L’observation météorologique et les besoins qui en découlent sont donc nécessaires, indique les présidents de la conférence, les scientifiques anglais Robert Nicholls de l’Université de  Southampton, allemand Detlef Stammer de l’Université de Hambourg, et hollandais  Roderik van de Wal de l’ Université d’Utrecht.

D’après les organisateurs, la conférence de New York devrait permettre de recenser les besoins de ceux qui s’occupent d’aménager et de gérer les zones côtières en matière d’informations sur le niveau de la mer. Autre objectif : Définir en conséquence les nouveaux impératifs en matière de recherche-développement et d’observation et  fournir aux populations côtières les informations les plus récentes sur la hausse prévue du niveau de la mer, à des fins de planification et d’adaptation.

Favoriser le dialogue

Cette conférence veut  aussi renforcer la communication, le dialogue entre le « grand public » et la communauté scientifique en évoquant des sujets d’actualité et du passé, comme l’Ouragan Sandy.

En 2012, Sandy a fait 50 milliards de dollars de dégâts et de pertes dans le nord-ouest des Etats-Unis, dont 33 milliards pour l’Etat de New York.

L’adaptation à la hausse du niveau de la mer dans la région de New York, notamment dans le contexte de cette tempête et des leçons qui en furent tirées fera l’objet d’un des thèmes abordés durant la conférence.

 

Vous pouvez suivre la conférence sur Twitter via #SEALEVEL2017

 

Author: ERA ENVIRONNEMENT

ERA ENVIRONNEMENT is a media based in SAMBA M'BODONI, a village in the North of Comoros Islands in the Indian Ocean . It was first an association "de loi 1901" in 2016 based in France and dissoluted in 2017. On April 2018, ERA ENVIRONNEMENT was established as an company in Comoros Islands with the commercial register 8671-B-18. The activities in Comoros Islands started in January 2019. Localized in one of the six Small Islands States of Africa, ERA ENVIRONNEMENT is the unique media in Comoros with a vocational training on sustainable development and climate change with two teams of young and senior journalists. All rights reserved. ERA ENVIRONNEMENT est un média basé à Samba M’Bodoni, un village situé dans le nord de la Grande Comore, dans l’Océan Indien. Basée anciennement à Paris en 2016, en France, cette association a été dissoute en 2017 .En Avril 2018, ERA ENVIRONNEMENT est devenue une entreprise de presse comorienne avec comme registre de commerce N° 8671-B-18 . Localisée dans l’un des six Petits Etats Insulaires en développement d’Afrique, ERA ENVIRONNEMENT a commencé ses activités en Janvier 2019. Cette entreprise de presse est l’unique média intégrant une formation au développement durable et aux changements climatiques, avec une équipe de jeunes et de seniors journalistes. Tous droits réservés.

Share This Post On