COP 28 : L’initiative de la Grande Muraille Bleue au premier plan aux Comores – Action climatique

Sharing is caring!

COP 28 : L’initiative de la Grande Muraille Bleue au premier plan aux Comores – Action climatique

Par Era Environnement

Du 12 au 14 juin, Moroni, la capitale de l’Union des Comores accueillera une conférence ministérielle de trois jours sur l’initiative de la Grande Muraille bleue, une initiative pour libérer le potentiel de l’économie bleue et aborder les effets et les solutions du changement climatique dans la région ouest de l’océan Indien, en Afrique.

Mer-Comores @eraenvironnement
Mer-Comores @eraenvironnement

Organisé par le gouvernement des Comores en partenariat avec la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA), la Commission de l’Union africaine (CUA), l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), la Commission de l’océan Indien (COI), et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), la conférence vise à promouvoir le développement durable et la résilience dans le secteur maritime africain. Sept États insulaires africains et cinq pays côtiers de l’océan Indien occidental participeront à cet événement de haut niveau : Cap-Vert, Guinée-Bissau, Kenya, Madagascar, Maurice, Mozambique, Sao Tomé-et-Principe, Seychelles, Somalie, Afrique du Sud, Tanzanie et Union des Comores. Depuis février 2023, le président de l’Union des Comores, Azali Assoumani, préside l’Union africaine. Les Comores sont le premier État insulaire à assumer ce rôle depuis la création de l’Union africaine.

Une réunion technique d’experts aura lieu pour discuter d’une proposition de mesures concrètes telles qu’ un programme de travail et un plan d’investissement orientés pour guider les efforts de collecte de fonds. Selon les organisateurs, cela devrait accélérer la mise en œuvre de l’initiative de la Grande Muraille bleue d’une manière qui réponde aux besoins et aux priorités identifiés par les pays parties prenantes. Un segment de haut niveau sur l’économie bleue et les spécificités des États insulaires africains en présence des dirigeants politiques des sept États insulaires et côtiers africains suivra le 14 juin 2023. D’après les organisateurs, les dirigeants des sept pays discuteront des résultats de la réunion du groupe d’experts sur la Grande Muraille bleue et devraient s’accorder sur une Déclaration, la Déclaration de Moroni. Cette déclaration devrait souligner le leadership des États insulaires africains sur l’action océanique africaine pour le développement des actions climatiques et de l’économie bleue. Les dirigeants confirmeront ainsi leur soutien politique à l’initiative de la Grande Muraille Bleue et à sa feuille de route opérationnelle.

Pour rappel, le guide pratique de l’économie bleue publié en 2016 par la Commission économique pour l’Afrique explique que l’économie bleue concerne à la fois l’environnement marin et l’eau douce. Elle comprend les océans et les mers, les rives et les berges, les lacs, les cours d’eau et les eaux souterraines. L’économie bleue englobe un éventail d’activités, directes ou dérivées, allant de la pêche à l’exploitation minière marine, l’aquaculture, le tourisme, le transport et la construction navale, l’énergie ou la bioprospection.

error: Content is protected !!

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer