COP 22- Deuxième colloque international sur le droit de l’environnement en Afrique

COP 22- Deuxième colloque international sur le droit de l’environnement en Afrique-

 

Par Houmi Ahamed-Mikidache

 

Le deuxième colloque international sur le droit de l’environnement en Afrique, après Abidjan en 2013, s’est ouvert hier à Rabat au Maroc, en partenariat avec le Royaume du Maroc, l’IUCN et l’IFDD.  Présentation.bann_colloque_de_2016_400

 

Les enjeux

Le deuxième colloque international sur le droit de l’environnement en Afrique, après Abidjan en 2013, s’est ouvert hier à Rabat au Maroc, en partenariat avec le Royaume du Maroc, l’ l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (IUCN) et l’Institut de la Francophonie pour le Développement Durable ( IFDD) .  Objectif : comprendre  les outils juridiques pour faciliter la mise en œuvre des objectifs du développement durable et  l’accord de Paris. Plusieurs experts juridiques,  des responsables administratifs, chercheurs venant d’Afrique, d’Europe, d’Amérique du Sud et du Nord participent à ce colloque,  à quelques mois de la Conférence sur le Climat prévue au Maroc du 7 au 18 novembre prochain.

Mais quelle est la place de l’environnement dans les perspectives de développement durable de l’Afrique ? Le droit de l’environnement est depuis très longtemps présent au niveau régional, souligne certains experts.

« Nous avons aidé à l’élaboration des textes juridiques visant à la protection de l’environnement de 1960 à 2014, » précise  lors de l’ouverture du colloque Aimé Nianogo, Directeur Régional  de l’IUCN pour l’Afrique Centrale et l’Afrique de l’Ouest.

Toutefois, depuis quelques années, le droit de l’environnement en Afrique est  vulgarisé   à travers la Revue Africaine du droit de l’environnement. Publiée semestriellement sous la responsabilité de l’Université Cheick Anta Diop de Dakar avec le soutien de  l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) et l’Institut de la Francophonie pour le Développement Durable ( IFDD) , cette  revue en est à sa troisième édition, rappelle M. Nianogo. Selon lui, des efforts ont été consentis au niveau régional dans la mise en œuvre  des recommandations du premier colloque sur le droit de l’environnement.  Plusieurs nouveaux pays ont ratifié la convention africaine pour la conservation de la nature des ressources naturelles de Maputo.

Mais, les conventions sont peu ou pas  appliquées. « Un appui a été apporté dans le domaine du droit de l’environnement à travers l’inscription de cette problématique au sein de l’Union Africaine et  lors de la quinzième session des ministres africains de l’environnement( CMAE) tenue du 1er  au 8 mars 2016, » explique le directeur régional de l’IUCN.

Mobilisation

Pour  Bernard Dubois,  directeur adjoint de l’IFFD,   le droit de l’environnement doit être au centre du programme de développement durable pour pallier à la dégradation de l’environnement et à la perte de croissance de la biodiversité ainsi qu’ aux manques d’application des conventions signées par les Etats en Afrique. Les solutions passent notamment,  selon lui, par le réseautage, la sensibilisation, le renforcement des capacités, la promotion des emplois verts. Mais, tous les acteurs du droit de l’environnement  doivent être impliqués. D’après le juge et  président de la commission mondiale du droit de l’environnement, Antonio Herman Benjamin, ce colloque a trois vocations : informer sur   l’importance et la richesse du droit de l’environnement en Afrique, informer sur l’information juridique en vue de la  COP 22 à Marrakech et souligner l’importance d’informer  les juges sur le droit de  l’environnement. Ces trois jours de colloque permettent, selon les organisateurs, de mettre en place un réseau africain des acteurs de la protection de l’environnement. Deux ateliers sont consacrés séparément aux aspects  juridiques des politiques sur les  changements climatiques ( implication juridiques de l’ Accord de Paris…) et aux mécanismes de  mise en oeuvre des objectifs du développement durable.

Author: ERA ENVIRONNEMENT

ERA ENVIRONNEMENT is a media based in SAMBA M'BODONI, a village in the North of Comoros Islands in the Indian Ocean . It was first an association "de loi 1901" in 2016 based in France and dissoluted in 2017. On April 2018, ERA ENVIRONNEMENT was established as an company in Comoros Islands with the commercial register 8671-B-18. The activities in Comoros Islands started in January 2019. Localized in one of the six Small Islands States of Africa, ERA ENVIRONNEMENT is the unique media in Comoros with a vocational training on sustainable development and climate change with two teams of young and senior journalists. All rights reserved. ERA ENVIRONNEMENT est un média basé à Samba M’Bodoni, un village situé dans le nord de la Grande Comore, dans l’Océan Indien. Basée anciennement à Paris en 2016, en France, cette association a été dissoute en 2017 .En Avril 2018, ERA ENVIRONNEMENT est devenue une entreprise de presse comorienne avec comme registre de commerce N° 8671-B-18 . Localisée dans l’un des six Petits Etats Insulaires en développement d’Afrique, ERA ENVIRONNEMENT a commencé ses activités en Janvier 2019. Cette entreprise de presse est l’unique média intégrant une formation au développement durable et aux changements climatiques, avec une équipe de jeunes et de seniors journalistes. Tous droits réservés.

Share This Post On