era environnement
era environnement

 

Tunisie-

COP 22: Pour un plaidoyer maghrébin  sur la justice sociale et climatique

Le Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux (FTDES) a organisé le 29 et le 30 mai à Tunis le Forum Maghrébin pour pour un plaidoyer commun sur la justice sociale et climatique. Participants : les organisations de la société civile de Tunisie, de Libye, du Maroc et de l’Algérie. Objet de leurs venues : témoigner, sensibiliser, et préparer leur mobilisation commune en perspective de la COP 22. Cette première manifestation régionale pré-COP 22 s’inscrit dans la continuité de nombreuses rencontres précédentes sur l’édification du Maghreb des peuples.

Depuis maintenant plus de vingt ans, le climat continue de se dérégler, et ses effets sur l’environnement et les populations continuent à s’aggraver. Les objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre n’ont été ni suffisants ni même atteints. Les logiques actuelles de pouvoir et de profit ne favorisant pas la transition de nos modèles de production et de consommation. La justice sociale et climatique vient en réponse aux différents préjudices. Explication.Photo tunisie

Qu’est-ce que la justice sociale et climatique ?

 

Fondée sur les liens qu’entretiennent les préjudices subis par les hommes et l’environnement, la justice sociale et climatique repose notamment sur un  postulat : la vulnérabilité des populations.  De manière générale, les revendications en faveur d’une justice sociale et climatique témoignent de l’urgence de reconnaître et de défendre le droit à un développement équitable et écologiquement durable aux échelles globale, régionale, nationale et locale.

Quelles sont les ambitions de la COP 22 pour le Maghreb?

Cette année, la COP 22 doit venir préciser les moyens d’opérationnaliser les engagements de l’Accord de Paris adopté lors de la COP 21, en décembre dernier. La COP 22 se veut une opportunité incontournable pour la région du Maghreb de mettre en lumière son extrême vulnérabilité face aux changements climatiques, auxquels elle n’a d’ailleurs que très faiblement contribué. Cette région témoigne, en effet, avec prégnance, de la corrélation entre les causes et les conséquences de l’aggravation des inégalités et des atteintes portées aux climat. Ainsi, la mobilisation des sociétés maghrébines apparaît déterminante pour dénoncer les injustices que créent et perpétuent l’inertie des Etats et la dangereuse main-mise des multinationales sur l’avenir du climat, explique des experts.

Quelles sont les réussites du plaidoyer ?MAGHREB

Mener à bien un plaidoyer maghrébin pour une justice sociale et climatique implique tout d’abord une bonne compréhension de l’état actuel et des données qui existent sur les changements climatiques. Exemples : ses effets, notamment sous l’angle de l’imbrication complexe entre ses causes et ses conséquences. Autant dire que les perspectives d’une COP 22 au Maghreb donnera l’occasion de s’informer sur le positionnement actuel (pendant la COP 21) et passé ( après la signature et la ratification de l’accord de Paris) des Etats maghrébins en matière d’objectifs d’atténuation et d’adaptation aux changements climatiques. Autres ambitions : la mise en perspective des engagements avec des instruments internationaux existants ou en négociation ayant une incidences (autres conventions internationales, accords bilatéraux de libre échange …).

Mais faut – il replacer l’urgence d’une justice sociale et climatique au Maghreb dans l’édification du processus de la région et de capitaliser les expériences communes pour répondre à la fois aux menaces et aux opportunités que présente la question du réchauffement climatique.

Par Najoua Hizaoui 

 A propos de Najoua Hizaoui

Journaliste reporter au quotidien La Presse de Tunisie depuis 19 ans, Najoua Hizaoui travaille dans plusieurs domaines : la politique, les finances, l’économie, l’environnement.  Najoua a participé à plusieurs  événements internationaux liés aux  thèmes des femmes rurales, du tourisme, de l’économie, du changement climatique. Dans le domaine de l’environnement, elle a participé à plusieurs séminaires en Allemagne, en Egypte, en Ethiopie, au Maroc et en Côte d’Ivoire. Najoua possède une licence en langue et littérature française obtenue à la faculté des sciences humaines et sociales de Tunis.

Subscribe To Our Newsletter

Join our mailing list to receive the latest news and updates from our team.

You have Successfully Subscribed!

era environnement

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer