Comment reconstruire Maweni ya Mbude

Comment reconstruire Maweni ya Mbude

 

Deux jours après le passage du  cyclone Kenneth, ERA ENVIRONNEMENT s’est rendue à Maweni ya Mbudé ou Maoueni Mboudé, une localité située au nord de la Grande Comore, près d’un autre village agricole Ivembéni. Reconstruire ce village   est la priorité des agronomes. Comment ? Que représente Maweni ya Mbudé à la Grande Comore? Cette localité est l’une des  six localités exploitant la forêt de la Grille, une forêt claire et humide de moyenne altitude où est pratiquée l’agroforesterie. Les agriculteurs y cultivent le taro, le manioc, la patate douce et la banane. A noter que 80% des cultures vivrières des Comores sont destinés à l’autoconsommation. La banane est le produit de l’agriculture locale le plus consommé aux Comores. Les bananes sont le quatrième aliment de base mondial derrière le riz, le blé et le maïs, selon l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO). D’après la FAO, la production annuelle en 2013 était  estimée à quelque 107 millions de tonnes, avec seulement 16 millions de tonnes destinées au marché international, pour une valeur de près de 9 milliards de dollars.  A Maweni Ya Mbudé, le cyclone Kenneth a détruit toutes les bananeraies. Or, les Comores sont connues pour leur diversité de  bananes. Problème:  la destruction des bananeraies  par le cyclone remet en question la durabilité de cette ressource agricole. L’agriculture aux Comores est victime des très fortes chaleurs, d’une pluviométrie intense et variable, d’espèces envahissantes, d’une baisse de la biodiversité en lien avec l’évolution du climat. Selon la seconde communication nationale sur les changements climatiques éditée en 2012, les cyclones et leur violence aggravée entraîneraient une diminution du rendement et pénaliseraient les familles des producteurs.

Atoumani Moilim, Ingénieur Agronome, ancien étudiant à Dakar au Sénégal, diplômé d’un master en gestion de la fertilité du sol donne son avis sur la question et apporte ses solutions.

Ecoutez

      AtoumaniMoilim

Propos recueillis par Houmi Ahamed-Mikidache

Maweni Ya Mboudé

Crédit photo: Houmi Ahamed-Mikidache

 

Author: ERA ENVIRONNEMENT

ERA ENVIRONNEMENT is a media based in SAMBA M'BODONI, a village in the North of Comoros Islands in the Indian Ocean . It was first an association "de loi 1901" in 2016 based in France and dissoluted in 2017. On April 2018, ERA ENVIRONNEMENT was established as an company in Comoros Islands with the commercial register 8671-B-18. The activities in Comoros Islands started in January 2019. Localized in one of the six Small Islands States of Africa, ERA ENVIRONNEMENT is the unique media in Comoros with a vocational training on sustainable development and climate change with two teams of young and senior journalists. All rights reserved. ERA ENVIRONNEMENT est un média basé à Samba M’Bodoni, un village situé dans le nord de la Grande Comore, dans l’Océan Indien. Basée anciennement à Paris en 2016, en France, cette association a été dissoute en 2017 .En Avril 2018, ERA ENVIRONNEMENT est devenue une entreprise de presse comorienne avec comme registre de commerce N° 8671-B-18 . Localisée dans l’un des six Petits Etats Insulaires en développement d’Afrique, ERA ENVIRONNEMENT a commencé ses activités en Janvier 2019. Cette entreprise de presse est l’unique média intégrant une formation au développement durable et aux changements climatiques, avec une équipe de jeunes et de seniors journalistes. Tous droits réservés.

Share This Post On