Africities-Monrovia City Mayor: “I am an inspiration for young people”
Nov22

Africities-Monrovia City Mayor: “I am an inspiration for young people”

Africities-Monrovia City Mayor: “I am an inspiration for young people”     Jefferson Koijee, City Mayor of Monrovia ( Liberia) is in Marrakech for Africities Summit. Mayor of Monrovia since February 2018, he  was selected recently by a program of  the European Union as an ambassador of the fight against climate change. His town was selected as one the 13 towns which will be supported financialy by the European Union for projects related to Energy.  As a former activist and a young political leader, he  is also helping the youth in his town to understand the food security challenges and solutions. Listen to the interview. By Houmi Ahamed-Mikidache       JeffersonKoijee...

Read More
Fighting climate change in Liberia
Jan25

Fighting climate change in Liberia

A few months after COP 23 and a few days after the  inauguration of the new President of Liberia, George Weah, Era Environnement shares with you the interview of the National Coordinator of the Green Climate Fund in Liberia, Jeremiah G. Sokan. This interview took place in Bonn, Germany during COP 23 by Houmi Ahamed-Mikidache.             Introduction to Jeremiah G. Sokan and his view on climate finance during COP 23       JeremiahSokanLiberia His view on the US position on the Paris Agreement and the consequences for the implementation of the Paris Accord.       JeremiahSokanLiberia2 What can be the role of the African Presidents for the implementation of the Paris Agreement? How about Liberia and its climate change policy toward the youth?...

Read More
COP 23- Economie bleue: L’Afrique de l’Ouest consolide ses engagements- Déclaration
Juil18

COP 23- Economie bleue: L’Afrique de l’Ouest consolide ses engagements- Déclaration

COP 23- Economie bleue: L’Afrique de l’Ouest consolide ses engagements- Déclaration  13 ministres de la pêche du Comité des pêches du Centre- Ouest  du Golfe de Guinée (FCWC en anglais)  se sont rencontrés récemment à Nouakchott (Mauritanie), dans le cadre de la lutte pour développer  une orientation stratégique pour la seconde phase du Programme Régional des pêches ouest africaines (WARFP) prévue en 2018. Présentation. Par Houmi Ahamed-Mikidache L’Action 13 ministres de la pêche du Comité des pêches du Centre- Ouest du Golfe de Guinée : le Cap-Vert, la Gambie, la Guinée Conakry, la Guinée Bissau, la Mauritanie, le Sénégal, la Sierra Leone, le Bénin, la Côte d’Ivoire, le Liberia, le Nigeria, le Ghana et le Togo, se sont rencontrés récemment à Nouakchott dans le cadre de la lutte  pour développer  une orientation stratégique pour la seconde phase du Programme Régional des pêches ouest africaines (WARFP) prévue en 2018. Cette rencontre à Nouakchott fait suite à l’atelier de sensibilisation du 12 au 14 février 2017 à Sally au Sénégal. Les ministres demandent à la Banque Mondiale de financer la seconde phase du programme Programme Régional des pêches ouest africaines (WARFP) prévue donc en 2018 pour mettre en œuvre des réformes visant à protéger les ressources halieutiques en Afrique de l’Ouest. Face à la surpêche Les 13 ministres ont signé une déclaration conjointe dans laquelle ils reconnaissent le rôle primordial de la  pêche durable dans la lutte contre l’insécurité alimentaire et pour l’augmentation des revenus d’une population grandissante dans les zones côtières d’Afrique de l’Ouest. Dans cette déclaration officielle, ils se disent inquiets de l’étendue de la surpêche, la surcapacité, la pêche illégale, et l’impact des changements climatiques qui ont considérablement appauvris les ressources halieutiques, causants d’ importantes conséquences économiques. Les représentants des 13 pays précisent qu’ils reconnaissent le soutien apporté au Programme Régional des pêches ouest africaines (WARFP). Ce dernier existe depuis 2009. Il est financé par la Banque Mondiale et le Fonds pour l’environnement Mondial, avec pour ambition de renforcer  la gouvernance des pêches, réduire la pêche illégale, améliorer  la valeur ajoutée par le traitement local et la commercialisation des produits issus de la pêche. Les ministres ouest africains se disent satisfaits des résultats obtenus par le programme, notamment par le renforcement des capacités pour le contrôle des ressources halieutiques et l’amélioration des paiements des amendes et des sanctions dans les eaux côtières du Cap-Vert, du Liberia, du Sénégal et de la Sierra Leone.Les 13 signataires ont aussi accueilli favorablement l’initiative du président de la République islamique de Mauritanie pour la promotion de la transparence dans le secteur de la pêche. Cette initiative est soutenue par la Banque Mondiale....

Read More