Nouvelle prise de fonction pour Fatima Denton
Sep27

Nouvelle prise de fonction pour Fatima Denton

Nouvelle prise de fonction pour Fatima Denton Par Houmi Ahamed-Mikidache   Depuis le 10 septembre dernier,  Fatima Denton est la nouvelle Directrice de l’Université des Nations Unies pour les Ressources Naturelles en Afrique.Elle est dorénavant à la tête de l’Institut qui contribue au développement durable, à la gestion et à la gouvernance des ressources naturelles renouvelables et non renouvelables en Afrique. Basé à Accra au Ghana, cet institut mène des recherches et des formations à travers un réseau structuré au Cameroun, en Côte d’Ivoire, en Namibie, au Sénégal, et en Zambie. Un espoir pour l’Afrique Cette nouvelle expérience pour Fatima Denton est porteuse d’espoirs, selon le l’Université des Nations Unies. « La nomination de Fatima Denton comme Directrice est une promesse de développement pour la famille entière de l’Université des Nations Unies, » a déclaré récemment le recteur et secrétaire adjoint de l’Université, David Malone.  Fatima Denton apportera, selon ses dires,  une expertise profonde dans la gestion des ressources naturelles en Afrique ainsi que des connaissances profondes dans la recherche et la politique de développement. «  En tant que nouvelle directrice de l’Université des Nations Unies pour les ressources naturelles en Afrique, je vais poursuivre l’important travail de mon prédécesseur, Dr Elias Ayuk, en encourageant les partenariats stratégiques et en développant de forts et réciproques liens avec de nouvelles parties prenantes, »  a déclaré Dr Denton lors de sa nomination en août dernier. Et d’ajouter : «  J’espère élaborer des politiques pertinentes,  des projets de recherches à impact élevé. » Qui est Fatima Denton ? Originaire de la Gambie, Fatima Denton est polyglotte. Elle parle notamment l’anglais et le Français. Elle est fonctionnaire des Nations Unies depuis de nombreuses années. De 2012 à 2018, elle a  occupé le  double poste de Directrice du département de gestion des ressources naturelles et coordinatrice du Centre africain pour la politique en matière de climat  à la Commission Economique pour l’Afrique ( CEA). Doctorante en sciences politiques, Mme Denton  a  auparavant travaillé au Danemark  comme  scientifique de l’énergie pour le Centre Risoe du Programme des Nations Unies pour l’Environnement ( ONU Environnement aujourd’hui). Le centre Risoe a pour objectif  d’intégrer les aspects environnementaux et de développement dans la planification énergétique au niveau de la politique mondiale, avec un accent spécifique dans  les pays en voie de développement. Dr Denton a aussi été chef du programme du Centre de Recherche International basé au Canada ( IDRC), dans lequel elle a dirigé des recherches percutantes notamment une recherche importante sur un programme d’adaptation aux changements climatiques porté par plus de 100 initiatives, dont  40 projets dans 33 pays d’Afrique. Elle a aussi travaillé comme gestionnaire de programme sur l’Energie au Sénégal pour...

Read More
Niger- Climat- Emplois verts: ” La jeunesse francophone ne doit pas être lésée” -Sani Ayouba-JVE
Avr10

Niger- Climat- Emplois verts: ” La jeunesse francophone ne doit pas être lésée” -Sani Ayouba-JVE

Niger- Climat- Emplois verts: ” La jeunesse francophone ne doit pas être lésée” -Sani Ayouba-JVE   La ville de Niamey au Niger a accueilli du 27 au 30 mars dernier   pour la seconde fois le forum  international francophone jeunesse et emplois verts. Objectif : préparer la jeunesse au marché des métiers sobres en carbone, une opportunité pour le Niger qui connait une forte croissance démographique. Sa population était estimée, d’après l’ONU,  à 17 millions d’habitants en 2013, et est classée 187ème sur 188 selon l’Indice de développement humain.  Autres défis : la dégradation de l’environnement et les changements climatiques,  l’insécurité alimentaire et nutritionnelle, l’insécurité globale dans le pays et l’impact des problèmes sécuritaires dans les autres pays voisins. Era Environnement vous propose d’écouter l’unn des jeunes acteurs principaux de la lutte contre les changements climatiques aux Niger, l’activiste Sani Ayouba, directeur exécutif de l’Organisation Non gouvernement Jeune Volontaire pour l’Environnement (JVE). Entretien. Propos recueillis par Houmi Ahamed Mikidache         Présentationforum LESALONDELEMPLOI       Lesmétierssuite       150J       JVE1       demain       lespartenaires              ...

Read More
COP 23 : Angola is combating Coal with 19 nations
Nov18

COP 23 : Angola is combating Coal with 19 nations

COP 23 : Angola is combating Coal with 19 nations Following the High level Segment, held this Wednesday, Angola shows its interest to combat coal with an Alliance of 19 nations.  Demonstration. By Houmi Ahamed-Mikidache   On  Thursday, Angola with other Nations such as the UK, Canada, Costa Rica, France, Belgium,  France, Italy, Marshall Islands, Portugal, el Salvador, US and Canadian states  (Washington, Alberta…). pledged to commit to moving the world from burning coal to cleaner power sources, through the Powering Past Coal Alliance plans. The ambition of this Alliance is to lead the rest of the world in committing to an end to use coal poser. They are going to take action such as setting coal phase out targets, committing to not further investments in coal-fired electricity in their jurisdictions or abroad. The minister of Environment Paula Francisco, head of the delegation of Angola has explained, on Wednesday during the high level segment  at UN Climate Conference in Bonn, how the Angola is engaged in the process of adopting a National Climate Action Plan from 2018 to 2030. Its ambitions: contributing to poverty eradication with a low carbon development strategy. Angola said its willing to implement the Paris Agreement collectively. “ As we progress toward 2020, it is imperative that we take stock of the actions we have collectively taken in accordance with the decisions and commitments made, ” she said during the high level Segment at the UN Climate Change Conference. Mrs Francisco  raised concerns on the large gap between the levels of ambition needed to reach the long term temperature goal of limiting temperature rise to 1,5°Celsius above pre industrial levels and said that the action should be taken collectively and not individually. “While we are encouraged by the fact that 170 Parties have ratified the Paris Agreement, ratification alone will not bridge the gap. Further gaps exist in the level of financial flows and access to technology to developing countries, as our ability to act is limited by access to adequate means of implementation,” she emphasized.    ...

Read More
Journée Mondiale de l’Environnement : l’humanité se montre solidaire
Juin05

Journée Mondiale de l’Environnement : l’humanité se montre solidaire

Journée Mondiale de l’Environnement : l’humanité se montre solidaire A l’occasion de la journée mondiale de l’Environnement, des milliers de personnes vivant sur les six continents participent à des nettoyages de plages et de parcs. Plus de 30 monuments mythiques s’illuminent en vert pour marquer ainsi l’amour de l’humanité pour la nature. Explications.   Par Houmi Ahamed-Mikidache   Des milliers de personnes vivant sur les six continents participent à des nettoyages de plages et de parcs, les États assurent désormais la protection de 1 600 kilomètres carrés de terres et plus de 30 monuments mythiques s’illuminent en vert prouvant ainsi l’amour de l’humanité pour la nature à l’occasion de la Journée mondiale de l’environnement, rapporte le Programme des Nations Unies Pour l’Environnement.  Le Canada, pays hôte de la journée,  organise aujourd’hui de nombreuses célébrations avec pour thème «  rapprocher les gens de la nature ». “Le Canada est fier d’être le pays hôte de la Journée mondiale de l’environnement 2017, qui est également le 150ème anniversaire de la Confédération de notre pays,” affirme Catherine McKenna, la ministre de l’environnement et du changement climatique du Canada.Célébrée le 5 juin chaque année, la Journée mondiale de l’environnement est la journée internationale la plus importante pour encourager des mesures positives en faveur de l’environnement, rappelle le Programme des Nations Unies pour l’Environnement. “Toute notre vie moderne, avec ses gratte-ciels et ses smartphones, s’appuie sur des systèmes naturels fragiles.” affirme le chef de l’ONU Environnement, Erik Solheim.  Et d’ajouter : “Aujourd’hui, ces fondations sont ébranlées par les changements climatiques liés aux activités humaines, la déforestation et les extinctions d’espèces de masse : aucune technologie même avancée ne pourra nous protéger si nous détruisons et polluons notre élément vital naturel. »  » Le thème choisi, cette année,  souligne les importants bienfaits  de la protection de la  nature :  sécurité alimentaire, l’amélioration de la santé, la fourniture d’eau et  stabilité du climat d’un environnement sain pour l’humanité. Quelques exemples Face à une menace environnementale, croissante et commune, des bénévoles des deux côtés de la frontière américaine et mexicaine se mobilisent pour nettoyer la plage urbaine de Tijuana. A Mumbai, en Inde, des milliers de personnes, anciens participants du grand nettoyage de la plage de Versova, la plus grande plage du monde, célébreront leurs efforts herculéens.  En 18 mois, ils ont retiré 5,5 millions de kilogrammes d’ordures et on transformé la plage en véritable destination touristique.  A l’occasion de la journée mondiale de l’environnement, ils ont planté aujourd’hui 500 palmiers sur la plage. Cette initiative, citée comme  source d’ inspiration  par le Premier Ministre indien, Narendra Modi, va permettre à l’Inde de réviser complètement son système de gestion de déchets. A partir...

Read More