France: WAVE BUMPER: la solution au risque de submersion marine
Juin06

France: WAVE BUMPER: la solution au risque de submersion marine

France: WAVE BUMPER: la solution au risque de submersion marine D’après Météo France, les côtes françaises seront touchées par la tempête Miguel ce vendredi avec des rafales de vent allant jusqu’à 130 km/h sur l’ouest de la France. Une solution ingénieuse développée par WAVE BUMPER, une société française, pourrait permettre de limiter les dégâts sur les infrastructures côtières par un système anti-submersion amovible Comment se présente ce système? 100% imaginée, conçue, développée et fabriquée en France ces digues amovibles sont composées de boucliers déflecteurs incurvés en matériaux composites et de sacs réutilisables. Ces modules sont capables de supporter l’impact destructeur des vagues de submersion. Cette technologie, brevetée, renvoie l’énergie des vagues et génère un mouvement de retour vers l’océan. Rapidement déployables, les digues amovibles sont mises en place entre deux marées dès que l’alerte est donnée et sont désinstallées puis stockées simplement une fois l’alerte levée. Comment est-il né? Romain Chapron, l’initiateur, a eu l’idée de créer ce dispositif anti-submersion, à la suite des tempêtes dévastatrices sur la côte Basque ( Hercule, Petra, et Christine) au début de l’année 2014. Spécialiste de la conception de planche de surf en bois, étudiant le mouvement des vagues, il développe ce dispositif innovant pour protéger le littoral tout en respectant l’environnement. Testées sur la Grande Plage de Biarritz, les digues amovibles ont prouvé leur efficacité et ont permis à Romain Chapron de créer son entreprise en 2017. Quel est le risque de submersion marine en France? 1000 communes littorales sont exposées au risque de submersion marine en France. Le coût des dégâts causés par ces tempêtes augmente à chaque phénomène. La solution WAVE BUMPER peut intégrer dans les Plans de Prévention des Risques de Submersion Marine, les Plans de Prévention des Risques Littoraux, le Programme d’Action de Prévention des Inondations et leur nouvelle compétence de Gestion des Milieux Aquatiques, d’après l’entreprise WAVE BUMPER. WAVE BUMPER s’exporte Face à l’accélération des aléas climatiques, la start-up Wave Bumper part à la conquête des Caraïbes, un an après le passage de l’ouragan le plus puissant enregistré dans l’atlantique nord et le plus couteux de l’assurance outre-mer. D’autres régions pourraient-elles être tentées ? https://wave-bumper.fr/ Vidéo de démonstration :...

Read More
Journée internationale de la biodiversité
Mai23

Journée internationale de la biodiversité

Journée internationale de la biodiversité    Par Era Environnement Alimentation, Agriculture et Forêts  La journée internationale de la biodiversité est célébrée tous les ans le 22 mai. Mais que  représente cette journée  dans le monde? Des données  issues du récent rapport  de la Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES) rappellent  les différentes problématiques liées à l’alimentation, l’agriculture et les forêts dans le monde. 75 % de l’environnement terrestre ont déjà été ” gravement altérés ” par les activités humaines. Il y a eu une augmentation de 300% de la production agricole depuis 1970, pourtant 11% de la population mondiale est sous-alimentée et environ 860 millions de personnes sont confrontées à l’insécurité alimentaire en Afrique et en Asie seulement. Environ un tiers de la surface terrestre mondiale et 75 % des ressources en eau douce sont consacrées à la production végétale ou animale. De 1980 à 2000, 100 millions d’hectares de forêt tropicale ont été perdus, principalement à cause de l’élevage du bétail en Amérique latine (environ 42 millions d’hectares) et des plantations en Asie du Sud-Est (environ 7,5 millions d’hectares, dont 80% pour l’huile de palme, utilisée principalement pour l’alimentation, les cosmétiques, les produits de nettoyage et les combustibles). 23 % des terres ont vu leur productivité diminuer en raison de la dégradation des terres, ce qui pourrait être atténué si l’on adoptait davantage des pratiques agricoles agroécologiques et restauratrices. Pendant ce temps, 75% des types de cultures vivrières dans le monde dépendent de la pollinisation animale. Le risque: la perte d’ environ 235 à 577 milliards de dollars US par an de la production mondiale de cultures. Comment réorienter le financement pour une agriculture intelligente? D’après le rapport de l’IPBES, en 2015, environ 100 milliards de dollars d’aide financière dans les pays de l’OCDE sont allés à l’agriculture qui est selon ces experts potentiellement nuisible pour l’environnement. D’après les auteurs du rapport,  près d’un tiers de la superficie forestière mondiale a été perdu par rapport aux niveaux préindustriels.  Environ 25 % des émissions de gaz à effet de serre sont dues au défrichement, à la production végétale et à la fertilisation, les aliments d’origine animale contribuant pour 75 % à ce chiffre.  5,6 gigatonnes d’émissions de CO2 sont séquestrées dans les écosystèmes marins et terrestres chaque année, ce qui équivaut à 60 % des émissions mondiales de combustibles fossiles. Paradoxalement, les petites exploitations contribuent au maintien d’une riche biodiversité, tout en contribuant aussi davantage, par hectare, à la production agricole et à l’approvisionnement alimentaire mondial comparées aux grandes exploitations : +/-30 % : la production végétale mondiale et l’approvisionnement alimentaire mondial sont assurés par de petites exploitations agricoles (<2...

Read More
UN Climate Change Secretariat published an overview of the Katowice Climate Package
Fév19

UN Climate Change Secretariat published an overview of the Katowice Climate Package

                                UN Climate Change Secretariat published an overview of the Katowice Climate Package The secretariat of UN Climate Change has published an overview of the Katowice Climate Package, adopted at the UN Climate Change Conference COP24 in Katowice last December. Report by ERA ENVIRONNEMENT with UNFCCC The package constitutes the guidelines for the implementation of the Paris Climate Change Agreement. The guidelines establish an effective international system for promoting and tracking progress while empowering countries to build national systems for implementing the agreement. “The Katowice outcome is a breakthrough that all governments can be proud of! It strengthens the Paris Agreement and it opens the doors for the implementation of climate action across the globe,” Patricia Espinosa, the UN’s Climate Chief, underlined. For the UN Climate Secretariat, the guidelines respect the different capabilities and socio-economic realities of each country while providing the foundation for ever-increasing ambition with respect to climate action. The Katowice outcome is a complex package, achieved through in-depth technical discussions and political compromise and containing operational guidance on: the information about domestic mitigation and other climate goals and activities that governments will provide in their Nationally Determined Contributions (NDCs); how to communicate about efforts to adapt to climate impacts; the rules for functioning of the Transparency Framework, which will show to the world what countries are doing about climate change; establishment of a committee to facilitate implementation of the Paris Agreement and promote compliance with the obligations undertaken under the Agreement; how to conduct the Global Stocktake of overall progress towards the aims of the Paris Agreement; how to assess progress on the development and transfer of technology; how to provide advance information on financial support to developing countries and the process for establishing new targets on finance from 2025 onwards.  ...

Read More
The One Planet Summit will be  held in Nairobi
Fév18

The One Planet Summit will be  held in Nairobi

The One Planet Summit will  be held in Nairobi     The third edition of the One Planet Summit will be held in Nairobi ( Kenya) on the 14th of March. This event will start before the opening of the high-level segment of UNEA-A, the General Assembly of UN Environment. For the organizers of the One Planet Summit, this event will therefore highlight the challenges and opportunities of Africa in the fight against climate change . Explanations. By ERA ENVIRONNEMENT   The commitments During the last edition  of the One Planet Summit held in Washington on September 2018, Spain, Canada, the UK announced that they will join the Carbon Neutrality Coalition by 2050. This Carbon Neutrality Coalition gathers 19 countries in the world willing to commit long term strategies in order to achieve the Paris Agreement’s collective’s goal by linking economy and ecology interests. This coalition will act on sectors such as transportation, energy, agriculture and land use. But it will also promote technological innovations towards emission-reduction projects. The Former Mayor of New york and CEO of Bloomberg, Michael Bloomberg announced that he will help convene a Wall Street Network on Sustainable Finance to encourage more climate-friendly and sustainable finance innovation across the U.S. capital markets. The Wall Street Network is the latest addition to a growing roster of ‘Financial Centers for Sustainability,’ including the City of London’s Green Finance Initiative, the Paris-based Finance for Tomorrow Initiative, and over fifteen other related initiatives from China to Germany to Morocco and beyond. The Global Covenant of Mayors for Climate and Energy, the largest international alliance of city leaders and their networks committed to raising the global ambition for climate action with a partnership with Google and Blomberg Philanthropies. This partnership will help cities with critical information about their environmental data and it will give new tools that will empower them in transports, construction, air quality. 10 000 cities will therefore have access to online data to help them to implement ambitious action plans. The Global Convenant of Mayors will establish a program of research and innovation known as “Innovate4Cities”. This program wants to integrate cities’ implementation priorities into national, academic and private sector research, innovation and development portfolios and accelerates their abilities to meet their climate commitments. The World Bank Group committed to invest $1 billion to accelerate the deployment of battery storage in developing countries. The initiative is expected to leverage another $4 billion in concessional funding and private sector investments, and result in 17.5 gigawatt-hours of new battery storage capacity by 2025 – more than triple the 4-5 GWh currently installed in all developing countries. The goal is to catalyze new markets for battery...

Read More
Africities-Monrovia City Mayor: “I am an inspiration for young people”
Nov22

Africities-Monrovia City Mayor: “I am an inspiration for young people”

Africities-Monrovia City Mayor: “I am an inspiration for young people”     Jefferson Koijee, City Mayor of Monrovia ( Liberia) is in Marrakech for Africities Summit. Mayor of Monrovia since February 2018, he  was selected recently by a program of  the European Union as an ambassador of the fight against climate change. His town was selected as one the 13 towns which will be supported financialy by the European Union for projects related to Energy.  As a former activist and a young political leader, he  is also helping the youth in his town to understand the food security challenges and solutions. Listen to the interview. By Houmi Ahamed-Mikidache       JeffersonKoijee...

Read More
Lancement international du 8e Sommet Africités à Paris
Oct30

Lancement international du 8e Sommet Africités à Paris

Lancement international du 8e Sommet Africités à Paris Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique ( CGLU Afrique) et le gouvernement du Maroc ont annoncé  ce mardi à Paris le lancement international du 8e Sommet Africités. Explications. Par Houmi Ahamed-Mikidache Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique ( CGLU Afrique) et le gouvernement du Maroc ont annoncé  ce mardi à Paris le lancement international du 8e Sommet Africités. «  Le lancement international du Sommet a  lieu à Paris, parce qu’il existe une proximité entre l’Europe et l’Afrique et nous avons l’habitude d’organiser nos conférences de presse à Paris  » a expliqué M. Jean Pierre Elong Mbassi, secrétaire général de CGLU Afrique. En 2015, CGLU Afrique a en effet organisé une conférence de presse à Paris pour annoncer le lancement international du 7ème Sommet Africités à Johannesbourg  ( Afrique du Sud). Africités 8 intervient deux ans avant le Sommet France/Afrique, prévu en 2020 et consacré à la ville durable, rappelle M. Elong Mbassi. Africités a 20 ans Elément phare de Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique, le Sommet Africités est organisé depuis 20 ans  tous les trois ans par roulement dans une ville africaine, mobilisant les autorités locales, les gouvernements, les villes et divers acteurs du continent, mais aussi d’autres régions du monde. Cette année, ce Sommet se déroulera sous le Haut  Patronage du  Roi Mohammed VI, au Village Africités sur le site Bab Jdid à Marrakech, Maroc, du 20 au 24 novembre 2018. Thème choisi : La transition vers les villes et territoires durables : le rôle des collectivités territoriales d’Afrique. «  Ce Sommet sera une  opportunité d’impliquer la population dans la gestion des affaires locales, » a indiqué Mouloud Bargayou,  parlementaire marocain et président de la Commune rurale de Bzou, province d’Azilal dans la région de Tadla-Azilal, dans le nord-ouest du Maroc. Pour le parlementaire marocain,  ce sommet marquera 20 ans de panafricanisme et s’intégrera dans le cadre de l’agenda Afrique 2063, une vision et un plan d’action sur 50 ans développés par l’Union Africaine depuis 2013  sur la base de valeurs partagées et communes. «  Africités est un espace de mobilisation sans précédent et le Maroc est favorable à  la transition économique et au partage avec les agences locales, » souligne M. Bargayou. Ce sommet verra la présence de 5000 participants dont 2500 villes, 750 maires, 500 exposants, 35 ministres et 40 partenaires. Cette huitième édition sera ponctuée par 100 sessions. Son ambition : contribuer à la localisation de tous les agendas nationaux et internationaux relatifs au développement durable et à la lutte contre les changements climatiques. Africités  se déroulera  en cinq jours avec cinq thèmes transversaux : la transition démographique et l’urbanisation, la transition écologique,...

Read More