17 Juin 2016 : Journée mondiale contre la désertification

17  Juin  2016:  Journée mondiale  contre la désertification

Par Hippolyte Agossou

«  La désertification, la dégradation des terres, la sécheresse et les changements climatiques sont étroitement liés. Conséquences de la dégradation des terres et des changements climatiques, la gravité et la fréquence des sécheresses se sont accentuées, tout comme les inondations et les températures extrêmes. Plus de 50 % des terres agricoles sont modérément ou fortement dégradées, et 12 millions d’hectares sont inexploitables chaque année, » a déclaré Ban Ki Moon, Secrétaire Générale de l’ONU, lors de la journée mondiale de lutte contre la désertification et la sécheresse.

Au Bénin, le coton reste la principale culture de rente du pays. Il représente environ 36 % du PIB de ce pays d’Afrique de l’Ouest . Sa production a baissé de 31.1 %, passant de 393 200 à 300 000 tonnes ( entre les campagnes 2014/15 et 2015/16, en raison de la sécheresse au moment des semis), selon le rapport 2016 sur les perspectives de développement en Afrique, écrit conjointement par la Banque Africaine de Développement et l’OCDE.

Les revenus générés par la culture cotonnière permettent de subvenir aux besoins quotidiens des familles. Cependant,  il demeure un problème :” les producteurs doivent appliquer les bonnes techniques de récolte,” réaffirme  le Dr Emmanuel Sekloka, enseignant à l’Université de Parakou.

Pour le Secrétaire Général de l’ONU, le passage à l’agriculture durable est salvateur. «  Environ 200 millions d’emplois pourraient ainsi être créés dans tout le système de production alimentaire d’ici à 2050,  » déclare-t-il.

 

Reportage d’Hippolyte Agossou.

Author: Houmi

Based in Paris, Houmi Ahamed- Mikidache is the founder and editor in chief of Era Environnement. She manages two teams of journalists based in Africa who write on climate change and sustainable development. She is also a media trainer.

Share This Post On