COP 23- Action climatique: “Nous sommes au début d’une nouvelle ère” – Hakima El Haité
Sep11

COP 23- Action climatique: “Nous sommes au début d’une nouvelle ère” – Hakima El Haité

COP 23- Action climatique: “Nous sommes au début d’une nouvelle ère” – Hakima El Haité Ancienne Ministre de l’Environnement du Maroc, Hakima El Haité est actuellement l’envoyée spéciale du Royaume chérifien pour la COP 22. Nommée il y a un an championne de haut niveau pour le climat, elle décrit ses différentes actions, notamment celles sur le sommet des territoires  à Agadir  (Maroc) qui s’ouvre aujourd’hui. Entretien.    Propos recueillis par Houmi Ahamed-Mikidache Vous êtes l’une des actrices principales du sommet des territoires Climate Chance à Agadir. Qu’attendez-vous de cet événement ? Mobiliser, mobiliser et mobiliser. Ce rendez-vous est comme lors de ses éditions précédentes, destiné à rassembler, à partager ensemble les expériences, les bonnes pratiques, les espoirs et puiser l’énergie pour aller plus vite et plus loin. A Marrakech, les acteurs non étatiques ont d’une certaine manière créé l’événement. Rappelez-vous, la Cop 22 s’était ouverte sur l’annonce de l’élection de Donald Trump et les craintes qu’elle suscitait.  Depuis, ces craintes se sont concrétisées par l’annonce au printemps de la volonté de retrait des Etats-Unis de l’Accord de Paris. Contrairement à ce que nous aurions pu craindre, les acteurs non étatiques ont été plutôt galvanisés par cette difficulté politique. C’est grâce à eux que l’on peut parler désormais des nouvelles Conférences des Nations Unies sur le climat “duales” crées par l’Accord de Paris : celle de la négociation entre Etats, et celle de tous les autres acteurs qui agissent sur le terrain. Mais attention, leur efficacité est extrêmement tributaire de la capacité des Etats à mettre en place des politiques de long terme cohérentes avec la transition énergétique. A Agadir, nous sommes là pour construire des points entre le Sud et le Nord, encourager les acteurs non étatiques africains à rejoindre les coalitions mondiales. Nous avons par ailleurs suscité à Agadir un sommet des coalitions, les 13 et le 14 septembre pour nous assurer de la cohérence de ce que nous présenterons lors des journées thématiques de la COP 23, qu’il s’agisse des forêts, d’industrie, de l’océan et du yearbook. Ce sera une étape de travail essentielle pour réussir cette nouvelle COP. Avec un accent particulier sur la diffusion au-delà de l’enceinte onusienne de notre travail. Le grand public doit connaître notre action. Les décideurs économiques aussi. Les médias également. Cette connexion est une des clés de l’accélération de l’action climatique. C’est pour cela qu’à Bonn, nous allons insister sur deux points : le yearbook comme nouvel outil de travail pour les Parties et boussole des acteurs non étatiques et la diffusion du travail des coalitions sur tous les canaux, médias et réseaux sociaux compris. Vous avez récemment à Paris examiné le processus...

Read More
Africa: Practising sustainable development with youth
Juil30

Africa: Practising sustainable development with youth

Africa: Practising sustainable development with youth   The African youth wants to take advantage to the ongoing  sustainable development opportunities in the continent. Introduction.   By Houmi Ahamed-Mikidache 07-30-2017   Recently, the African youth elected the Interim Executive Board members of the Comprehensive Africa Agriculture Development Programme CAADP) Youth Network in Uganda. The Comprehensive Africa Agriculture Development Programme is an  African Union’s policy framework for agricultural transformation, food security and nutrition, economic growth launched in 2003.   The Comprehensive Africa Agriculture Development Programme youth network is a youth ( 18 to 35) platform for farmers, Agroentrepreneurs, Nutritionists, and Agricultural practitioners. Their Goal: Create one million jobs for youth in the Agriculture Value Chain by 2025 and supported Agroentrepreneurs by 2020. Their Focus Areas: Agribusiness, Food Security and Nutrition, Climate Smart Agriculture, Green and Blue Economy. The official launched of this youth network is expected to be held in Dakar ( Sénégal) in September 2017.   What has been done so far?   In October  2016, two African organizations,  the African Youth Initiative on Climate Change (AYICC) and  the Comprehensive Africa Agriculture Development Programme CAADP Youth Network supported the publication of a book which aims  to establish and promote at least 10,000 youth-led farms and agribusinesses across Africa by 2020. This publication named as “Youth Eco-Smart Projects” was developed by   Fresh & Young Brains Development Initiative. Fresh & Young Brains Development Initiative is a Nigerian youth Non Governmental Organization and the founder is a young Nigerian lawyer, Nkiruka Nnaemego. She is also an agroentrepreneur and development practitioner. Nkiruka and her colleagues from Africa (Ibraheem Ceesay from the Gambia, Mariam Allam from Egypt…) are engaging and  integrating  African youth in the implementation of the Nationally Determined Contributions (NDCs) and  Comprehensive Africa Agriculture Development Programme (CAADP) processes.   NDCs: “The heart of the Paris Agreement” Hakima El Haite   About the Youth Eco-Smart Projects book   The book has been launched during the United Nations Framework Convention on Climate Change (UNFCCC) Conference of Parties (COP22) in Morocco   November 10, 2016,  at the Youth Side Event on “ Integrating Youth in the Implementation of the Nationally Determined Contributions  (NDCs) across Africa. This event was indeed  organized by the African Youth Initiative on Climate Change ( AYICC), an African Union initiative launched in 2006 with the aim of mobilizing young people to have one voice on the issues of climate change. The book intends to promote selected youth-led ecologically smart projects and initiatives. It encourages African Governments and Partners to support the selected projects. It finally advocates for more financial support to ensure active youth engagement in sustainable agriculture.   Some Excepts from the...

Read More
Conseil européen- Accord de Paris : les membres se disent  déterminés
Juin23

Conseil européen- Accord de Paris : les membres se disent déterminés

Conseil européen- Accord de Paris : les membres se disent  déterminés  Par Houmi Ahamed-Mikidache Le Conseil européen a réaffirmé hier la détermination de l’UE et ses États membres  à mettre en œuvre rapidement et pleinement l’accord de Paris, et contribuer à la réalisation des objectifs en matière de financement de l’action climatique en restant à la pointe de la lutte contre le changement climatique,  rappelé le conseil européen dans un communiqué publié hier. Cet accord, a précisé le Conseil, ” demeure la pierre angulaire des efforts déployés à l’échelle mondiale pour lutter efficacement contre le changement climatique, et ne saurait être renégocié”. Clin d’oeil à l’administration américaine. Le texte de Paris, est, selon le conseil, ” un élément essentiel pour la modernisation de l’industrie et de l’économie européennes. Il permet aussi,  selon le Conseil Européen,  de mettre en œuvre du programme de développement durable à l’horizon 2030. Le nouveau consensus européen pour le développement, récemment adopté devrait contribuer  à la réalisation de cet objectif. “L’UE et ses États membres renforceront la coopération avec les partenaires internationaux dans le cadre de l’accord de Paris, en particulier avec les pays les plus vulnérables, faisant ainsi preuve de solidarité avec les générations futures et prenant leurs responsabilités envers l’ensemble de la planète,” a déclaré le conseil dans ses conclusions. Le Conseil européen a réaffirmé sa volonté de travailler avec tous les acteurs non étatiques, faisant référence notamment au plan d’action pour le climat, initié l’an dernier, en amont de la COP 22, par les Championnes, Laurence Tubiana,  ambassadrice française pour le changement climatique et Mme Hakima El Haite, ancienne  ministre déléguée auprès du ministre marocain de l’Énergie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement, chargée de l’Environnement. Les championnes mondiales pour le climat de la France et du Maroc ont en effet, l’an dernier,  établi leur plan d’action détaillé pour renforcer l’action coopérative entre les gouvernements, villes, entreprises, investisseurs et citoyens. Son objectif: réduire les émissions rapidement et aider les pays vulnérables à s’adapter aux impacts climatiques et à construire leur propre avenir durable avec de l’énergie propre. Pour la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatique, le plan d’action est un soutien important et un catalyseur pour la mise en œuvre rapide et efficace de l’accord historique de Paris sur le changement climatique....

Read More
NDCs: “The heart of the Paris Agreement” Hakima El Haite
Nov29

NDCs: “The heart of the Paris Agreement” Hakima El Haite

NDCs: “The heart of the Paris Agreement”- Hakima El Haite By Houmi Ahamed-Mikidache “National climate plans, or NDCs, are at the heart of the Paris Agreement: through the NDC Partnership, we will also engage  more of the private sector, encourage South-South cooperation and make donors more responsive to countries’ needs,” said  Hakima El Haite, Climate Champion and Minister Delegate in Charge of the Environment, Ministry of Energy, Mines Water and the Environment, Morocco, recently at the UN Climate Change Conference in Marrakech. Her thoughts on NDCs Partnership Morocco and Germany initially co- chaired the National climate plans partnership, but now this NDC partnership is opened to all countries and relevant international institutions. Therefore, it  takes  three approach to drive climate action: -Create and disseminate insightful knowledge products that raise awareness of and enhance access to existing support initiatives, tools and resources, including finance. -Facilitate technical assistance and capacity building at national, regional and global levels by fostering greater collaboration between environment and -development agencies. -Facilitate enhanced financial support of existing and new country-specific, bilateral and international NDC support programs What is the View of the LDC Chairman ? What is the view of the African Group of...

Read More
COP 22: Vers de nouvelles perspectives de développement durable
Nov19

COP 22: Vers de nouvelles perspectives de développement durable

COP 22: Vers de nouvelles perspectives de développement durable Sans déroger “aux règles de  négociations” sur le climat, la COP 22 s’est terminée par deux longues soirées intenses avec au bout « un consensus » , un programme et plusieurs interrogations . Analyse- 19 Novembre 2016. Par Houmi Ahamed-Mikidache Les engagements Sans déroger “aux règles de  négociations” sur le climat, la COP 22 s’est terminée par deux longue soirées intenses se terminant vers deux du matin.  Toutefois, c’est dans un esprit courtois et de cohésion que ce sont déroulées pendant deux semaines les discussions intenses, a souligné  le président de la COP et ministre des affaires étrangères, Salaheddine Mezouar. L’enjeu était de taille : la mise en œuvre de l’accord de Paris.  Annonces  remarquées : l’Initiative du Maroc pour l’eau en Afrique , l’initiative d’accès à l’énergie des Pays les Moins Avancés, le financement de l’Initiative d’Accès à l’Energie en Afrique,   l’initiative Africaine pour l’Agriculture,  les 10 000 engagements financiers des dirigeants d’entreprises, soit plus de  8 trillions de dollars pour  réduire les émissions de CO2 , la fermeture des frontières des forêts par la Colombie pour lutter contre les conflits, l’ engagement  des villes   pour réduire les émissions de CO2  de 1 gigatonne par an d’ici 2030, le programme de soutien résilient au climat des économies des océans en Afrique par  la FAO, la Banque Mondiale et la Banque Africaine de Développement  , la volonté de réduction  de 7 gigatonnes à 3,1 tonnes d’ici 2030 par les transports, la signature des 130 maires du monde pour un système alimentaire durable pour les villes par l’agriculture.  Autres initiatives :  la présentation d’un outil d’évaluation  sur la résilience qui permettra notamment d’établir des rapports qualitatifs normalisés à  la Convention mondiale des maires sur les engagements relatifs à l’adaptation. Autre avancées : mise en place d’un nouveau cadre quinquennal au sein du Mécanisme international de Varsovie relatif aux pertes et préjudices et assistance technique et financière (baptisée African Package for Climate-Resilient Ocean Economies) pour soutenir les économies vivant de l’océan en Afrique et renforcer la résilience au changement climatique des zones côtières par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), la Banque mondiale et la Banque africaine de développement (BAD). Les partenaires de la COP22 pour l’action sur les océans ont publié une feuille de route stratégique pour des mesures en faveur des océans et du climat de 2016 à 2021, qui propose une vision de l’action sur les océans et le climat au cours des cinq prochaines années pour six océans.  Autres engagements : la création d’un fonds de 500 millions de dollars, ” l’investissement de Marrakech pour l’adaptation”, le fonds vert pour les femmes...

Read More

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer