Guinée-France : Mobilisation des ressources à Paris
Oct17

Guinée-France : Mobilisation des ressources à Paris

Guinée-France : Mobilisation des ressources à Paris La République de Guinée tiendra du 16 au 17 novembre à Paris un Groupe consultatif soutenu par la Banque mondiale, la Banque Africaine de Développement, la Banque Islamique de Développement et la Banque Arabe pour le Développement économique. Objectif :  mobiliser les partenaires techniques et financiers autour du Plan National de Développement Economique et Social (PNDES) 2016-2020. Explications. Par Houmi AHAMED-MIKIDACHE   En quoi consiste ce plan ? Le Plan National de Développement Economique et Social (PNDES) 2016-2020 permet à la République de Guinée de se doter d’une feuille de route ambitieuse qui s’appuie sur les fondamentaux solides de l’économie guinéenne pour projeter le pays vers l’émergence en 2040, à travers un plan de diversification économique et de développement qui profitera à l’ensemble de la population. Ce plan s’inscrit dans le prolongement de l’accélération des réformes initiées dès 2011 par les autorités guinéennes pour favoriser une croissance inclusive et durable au profit de la population. Sur quels piliers  repose  ce plan ? Le Plan National de Développement Economique et Social (PNDES) repose sur une programmation annuelle cohérente des sources de financement, de leur utilisation et de l’effet du Plan sur l’économie guinéenne, avec un budget total de 13 Mds d’euros. Il s’appuie sur 4 piliers : la cristallisation de la priorité donnée par le gouvernement guinéen à la durabilité, notamment dans la gestion des ressources naturelles, l’articulation autour de la promotion de la bonne gouvernance pour lever les facteurs de fragilité politique et sociale du pays, la transformation économique durable et inclusive  afin d’assurer notamment la sécurité alimentaire et nutritionnelle des Guinéens, et le développement du capital humain pour réduire les inégalités. Le Groupe Consultatif de Paris La première journée  de  recherche de financements du  Groupe consultatif de Paris sera présidée par le Président de la République de la Guinée,  Alpha CONDE et sera consacrée à la présentation du PNDES et à la rencontre entre le gouvernement et l’ensemble des partenaires au développement de la Guinée. Cette journée offrira aux partenaires l’occasion de faire des annonces de contributions aux financements du Programme National d’Investissement adossé au PNDES. La seconde journée sera réservée au secteur privé et à deux autres secteurs-phares que sont l’énergie et l’agriculture. La réunion du mois de novembre prochain rassemblera plus de 300 participants en provenance de pays amis d’agences de coopération, d’institutions financières internationales et du secteur privé. Le gouvernement guinéen devrait nouer un partenariat stratégique autour de son Plan National de Développement Economique et Social. La levée de fonds permettra la réalisation de 50 projets structurants de son Programme National d’Investissements. Les Secteurs  clés: l’énergie, l’agriculture, les mines, l’urbanisme, et l’aménagement du...

Read More
COP 23-REDD + Congo-Brazzaville: Validation de la stratégie nationale
Oct15

COP 23-REDD + Congo-Brazzaville: Validation de la stratégie nationale

COP 23-REDD + Congo-Brazzaville: Validation de la stratégie nationale   Le Congo-Brazzaville vient récemment de valider son plan d’Investissement de la stratégie Nationale REDD+. Un plan visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre en protégeant les forêts de la République du Congo. Analyse.   Par Marien Nzoukou-Massala   Le ministère de l’Economie forestière de la République du  Congo vient de présenter le plan d’investissement de la stratégique nationale sur la REDD + (reducing emissions from deforestation and forest degradation), l’initiative internationale de protection des forêts  signifiant la réduction des émissions liées à la déforestation, la dégradation forestière et sur l’accroissement des stocks de carbone.   De quoi s’agit-il ? Le plan d’investissement de la stratégie nationale sur la REDD+  couvre la période allant de 2018 à 2025. Le REDD + en anglais Reducing emissions from deforestation and forest degradation est un mécanisme des Nations Unies de protection des forêts qui existe depuis 10 ans. Le Congo souhaite centraliser, canaliser et coordonner les fonds internationaux, nationaux, publics et privés destinés pour  appuyer la mise en œuvre de la Stratégie Nationale REDD+. Quelles seront les actions? Selon le ministère de l’Economie forestière, ce plan viendra structurer un cadre programmatique pour accueillir les investissements liés aux activités REDD+, tant sectorielles qu’habilitantes. Ses principes: la  conformité aux normes de  gouvernance démocratique, notamment celles contenues dans les engagements nationaux et les accords multilatéraux, le respect et la protection des droits des parties prenantes, la promotion et le renforcement des moyens de subsistance durables et de réduction de la pauvreté, la contribution à une politique de développement durable sobre en carbone, résiliente au climat et conforme aux stratégies nationales de développement, le maintien et l’amélioration des fonctions multiples de la forêt  afin d’ assurer notamment la préservation de la biodiversité.Selon le ministère de l’Economie forestière, ce plan viendra structurer un cadre programmatique pour accueillir les investissements liés aux activités REDD+, tant sectorielles qu’habilitantes. Les financements Pour la République du Congo, ce  Plan d’Investissement constitue donc le cadre de référence des actions qui seront mises en œuvre dans la période 2018-2025 et portant sur la réduction des émissions liées à la déforestation, la dégradation forestière et sur l’accroissement des stocks de carbone sur l’ensemble du territoire national. De même,  Il recense les activités en cours en lien avec la mise en œuvre de la Stratégie Nationale et identifie un portefeuille de programmes et de projets constitués d’activités complémentaires et diversifiées conçus pour mettre en œuvre la Stratégie Nationale. Durant ce plan, ces programmes prioritaires seront financés par le biais de financements bilatéraux et multilatéraux existants tels que le fonds mondial pour l’environnement, et d’autres...

Read More
Ecotourisme Baleinier au Bénin
Oct06

Ecotourisme Baleinier au Bénin

Ecotourisme Baleinier au Bénin Les Organisations Non Gouvernementales membres du programme Ressources Partagées, Solutions Communes basées sur la sauvegarde des Biens Publics Mondiaux ont récemment effectué à Cotonou ( Bénin) une sortie en mer. Objectif : Découverte des baleines.  Par Hippolyte AGOSSOU Les Organisations Non Gouvernementales membres du programme Ressources Partagées, Solutions Communes basées sur la sauvegarde des Biens Publics Mondiaux ont récemment effectué à Cotonou ( Bénin) une sortie en mer. Objectif : observer les baleines du Bénin. Ces espèces aquatiques de grandes tailles pouvant peser plusieurs  tonnes migrent annuellement pour donner naissance à de petites baleines au cours de la période allant du mois d’août à novembre. Cette période est aussi celle des entraînements des petits aux différentes gymnastiques des baleines. Au cours de leurs séjours, les baleines sautent apprennent à nager à leurs petits tout en offrant aux visiteurs des spectacles à travers les mouvements de leurs nageoires. Comment valoriser les baleines au Bénin ? La solution : l’écotourisme. La découverte des baleines à Cotonou s’est faite sous l’ initiative de l’ONG Nature Tropicale. « On n’a pas besoin de grands moyens pour aller en mer : les autorités béninoises doivent élaborer un grand programme pour la conservation de ces espèces et les valoriser, » lance Joséa Dossou Bodjrènou, Directeur de l’ONG Nature Tropicale. Organisateur de l’écotourisme baleinier depuis 17 ans. L’ONG Nature Tropicale promeut la  conservation et la valorisation de la biodiversité maritime à travers la  protection des baleines. Cette forme de tourisme durable représente un outil efficace de valorisation économique et de développement d’emplois locaux, respectueuse de l’environnement et des populations humaines, selon M. Bodjrénou.  « C’est impressionnant de constater que nous pouvons voir ces grandes espèces marines sur nos côtes : il est important que des moyens de protection soient déployés au profit des ONG qui s’occupent de la conservation et la promotion de telles espèces » , explique  Gautier Amoussou, de l’ONG Eco-Bénin. Voir aussi le plaidoyer de l’ONG Nature Tropicale datant de 2015  ...

Read More
Bénin : Interdiction de l’importation du  Tilapia
Sep24

Bénin : Interdiction de l’importation du Tilapia

Bénin : Interdiction de l’importation du Tilapia Depuis la fin du mois d’août, suite à l’alerte lancée par l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO),  le gouvernement béninois n’autorise plus l’importation du poisson Tilapia.   Par Hippolyte AGOSSOU Lundi 28 août 2017, suite à l’alerte lancée par l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture ( FAO) les deux ministres béninois de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche, et  du commerce et l’artisanat, ont formellement interdit l’importation du poisson Tilapia, à travers un communiqué signé conjointement. D’après la FAO,  les poissons tilapia subissent une attaque virale dénommée Tilapia Lake Virus, une épidémie qui extermine les poissons tilapia qu’ils soient en milieu naturel ou en élevage . L’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture a précisé en août dernier que cinq pays ont fait part de cette épidémie : Israel, la Colombie, l’Equateur, l’Egypte et la Thaïlande. Le   Tilapia  De la famille des Cichlidae et de l’ordre des Perciformes, le tilapia est l’un des poissons exotiques les plus vendus de la planète et par ricochet le plus consommé. Le nom Tilapia s’applique à des poissons généralement de couleur blanche. Il est reconnu comme le poisson d’élevage par excellence. Il est le deuxième type de poisson qui fait objet d’élevage dans le monde après le carpe. C’est donc l’une des principales espèces d’Aquaculture en Afrique et sans doute au Bénin. Comment reconnaître le Tilapia ? Ces espèces se reconnaissent aisément par  la tête. Le tilapia porte une seule narine de chaque côté. Il a un os operculaire non épineux,  un  corps comprimé latéralement. Il porte de longue nageoire dorsale à partie antérieure épineuse, une  nageoire anale avec au moins les 3 premiers rayons épineux. Autres caractéristiques C’est un poisson qui aime la chaleur, Il a souvent besoin d’une température minimal de 15 degrés Celsius. Omnivore brouteur, il se nourrit entre autres de phytoplancton, de plante aquatique, de petit invertébré et de détritus. Cinq à six mois passés dans les étangs lui permet d’atteindre la maturité sexuelle. Etant donné que son incubation est buccale, le Tilapia produit peu d’œufs. Les femelles les plus imposantes en produiront près de 1500 au maximum. Le tilapia du nil peut vivre près de 10 ans et atteindre un poids de 10 Kg et même parfois...

Read More
Guayapi : découverte  des savoirs ancestraux
Sep23

Guayapi : découverte  des savoirs ancestraux

Guayapi : découverte  des savoirs ancestraux   A  l’occasion de la fête de la gastronomie, Guayapi, une petite boutique spécialisée sur les produits issus de l’agriculture biologique en Amazonie et au Sri Lanka, organise depuis vendredi jusqu’à dimanche  des journées portes ouvertes  en partenariat avec l’organisation internationale  Slow Food, une association luttant pour la préservation des traditions culinaires dans le monde. En plein cœur de Paris, cette boutique *, plus  connue sous « le nom  de Show Room Guyapi », accueille une clientèle avertie, intéressée par des nouveaux modes  de consommation durables, mais aussi soucieuse du respect des cultures autochtones et du savoir traditionnel.   Présentation. Par Houmi Ahamed-Mikidache Le Waranà En 1981, Claudie Ravel,  passionnée par la biodiversité, découvre les plantes traditionnelles issues de terroirs d’Amazonie bolivienne. A partir de 1987, elle réalise des études de faisabilité juridico-scientifique pendant trois ans pour la mise en place d’un marché de plantes de la flore amazonienne. En 1990,  l’activité Guayapi démarre avec l’importation et la distribution de plusieurs produits, dont  le Guaranà ou Waranà (en langue locale), le produit phare de Guayapi. Le Waranà signifiant principe de la connaissance en langue Satéré Mawé pousse à l’état sauvage  en Amazonie brésilienne depuis des millénaires  entre le rio Tapjos et le rio Madeira : deux forêts ancestrales où les indiens Mawé se déplaçaient avec une espèce végétale, une liane présentée par le botaniste Christian Frantz Pollini, au XVIIIème siècle comme « Paullina cupana ». Cette plante est aujourd’hui protégée dans une réserve  au cœur de la région, dans un  territoire de 780 000 kilomètres carrés. Décrite comme le sanctuaire écologique et culturel du Waranà des Satara-Mawé, cette réserve est aussi un lieu de culte pour les indiens mawés qui honorent les mères waranà qui sont des lianes sauvages pouvant aller jusqu’à 12 mètres de hauteur.  Ces fleurs blanches en épi avec des fruits  rouges sont réunies en grappes.  Les graines  sont ensuite séchées lentement dans des fours de terre cuite. Puis, elles sont  séparées de leur pellicule externe, pillées au mortier et modelés en bâtons connus sous le nom de pains de waranà. Tendus au dessus d’un feu de bois aromatique, les pains de waranà  sont par la suite grattés à l’aide d’une pierre basalte et deviennent une poudre. Cette poudre est riche en phosphore, potassium, vitamines et tanins et permet de lutter contre la fatigue et stimule les fonctions cognitives et la mémoire. Estampillé  « Satéré Mawé », le waranà est commercialisé sous forme de poudre et de gélules et sous d’autres formes. Il est présenté par Guayapi comme un puissant dynamisant physique et cérébral sans effet d’excitation.  Guayapi s’engage dans le commerce équitable avec les Indiens Sateré Mawé dans...

Read More

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer