Pour l’intégration des communautés

Par Houmi Ahamed-Mikidache ( à Marrakech)

La mise en œuvre des politiques d’intégration des communautés pourrait permettre à toute l’Afrique de maîtriser l’interaction entre l’eau, l’alimentation, et l’énergie dans un climat en mutation sur le continent.

“ Les politiques doivent intégrer les communautés dans leur programme, »  déclare Mme Belynda Petrie, présidente de l’ONG One World, lors du panel de la CCDA-IV consacré aux opportunités agricoles pour le développement des énergies renouvelables en Afrique.

 « Nous avons besoin d’actions pratiques pour faire face à nos problèmes d’eau et d’énergie. Nous devons prendre ces recommandations en considération, »  souligne M. Charles AkolPrésident, Rapporteur du panel et  Responsable des affaires environnementales  au Département de l’économie verte et des ressources naturelles de la CEA.

Alors que  70% de la population en Afrique subsaharienne ne dispose pas d’électricité, l’ONG sud-africainedémontré l’importance de l’intégration des communautés dans les politiques de développement de l’énergie en Afrique du Sud. Elle a accompagné la  communauté de Vukuzenzele au Cap Oriental en Afrique du Sud.

Financé par le Partenariat pour l’énergie renouvelable et l’efficacité énergétique (PEREE), ce projet, décrit sous forme d’ « approche CHOICE »,  a permis  à cette population  sud-africaine d’identifier et d’explorer  « le processus de l’énergie » et la découverte de  technologies  par le biais d’ateliers de renforcement des capacités.

Etabli en 2001, One World, une organisation privée sur le développement durable,  opère  essentiellement en Afrique. Basée  en Afrique du Sud, avec des succursales au  Cap, à Johannesburg et au Mozambique, cette organisation  conseille les Etats et les institutions en matière de stratégies de développement et d’analyses politiques.

See more

Source: CCDA-IV- OCTOBRE 2014

Author: houmi

I’ve started my career as a student in journalism in South Africa in 2001 at Rhodes University in Grahamstown ( Eastern Cape). With a bachelor degree in Communication and Information obtained in France, my native country, I’ve decided to learn investigative journalism in South Africa. So I followed a one year intensive course, studiying journalism specialized on TV, but also Writing and Editing and New Media. During my studies, I followed two internships in Johannesburg. One with Business Day ,a well known South African economic media and the other with Agence France Presse (AFP).

Share This Post On

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer