COP 22- Bénin : Journée Mondiale de lutte contre la pauvreté
Oct25

COP 22- Bénin : Journée Mondiale de lutte contre la pauvreté

  COP 22- Bénin : Journée Mondiale de lutte contre la pauvreté Le 17 octobre dernier, les Nations Unies  ont célébré la journée mondiale de lutte contre la pauvreté. Notre correspond Hippolyte Agossou analyse la situation économique et environnementale du Bénin.   Situation D’après la Banque Mondiale,  le Bénin reste un   pays pauvre  malgré des de taux de croissance annuels modérés, situés entre 4 et 5 % depuis deux décennies.  Le taux de pauvreté de ce pays était de 37,5 % en 2006 ; 35,2 % en 2009 ; 36,2 % en 2011 et de 40,1 % en 2015. Les ménages dirigés par des femmes se portent mieux que ceux dirigés par des hommes, même si elles n’ont pas les mêmes opportunités économiques. . Que représente le plan d’action national du Bénin ( présenté à la COP 21) ? Basée sur  ses programmes nationaux de Réduction de la Pauvreté et de Gestion des Changements climatiques , la contribution nationale du Bénin souhaite promouvoir le développement durable et la résilience au changement climatique.  Objectifs du Bénin: limiter la température en dessous de 2°C ,  mettre en application ses projets d’adaptation et d’atténuation,  obtenir un financement, le renforcement des capacités, le transfert des technologies, et bénéficier de la transparence de l’action. Quels sont les ambitions du Bénin ? Pour élaborer tous les programmes et projets présentés dans sa contribution nationale, le Bénin sollicite 30 milliards de dollars. Mais, il se dit prêt à contribuer à hauteur de 2 milliards de dollars, entre 2016 et 2030. Les émissions du Gaz à effet de Serre du Bénin ne s’élevaient qu’à environ 1 tonne de CO2 par habitant en 2000, relève la contribution. Consciente que ses absorptions de Gaz à effet de Serre sont  supérieures aux émissions, le Bénin s’est tout de même   prononcé pour  réduire ses GES  de 120 mégatonnes de dioxyde de carbone pour les émissions évitées et de 163 mégatonnes de dioxyde de carbone pour les séquestrations ,  dans les secteurs de productions, de  transport,  de la foresterie, de l’ agriculture et de la consommation d’Energie entre 2020 et 2030. Cela tient aussi compte du programme national de reboisement du pays.  Avec une population de plus de 10 millions d’habitants, l’ancienne République de Danhomè, située en Afrique Occidentale dans le Golfe de Guinée, s’est en effet  fixée plusieurs priorités notamment  la lutte contre la pauvreté, le maintien de la croissance économique élevée et l’intégration de la politique d’environnement dans les stratégies de développement, de ce pays faible émetteur de Gaz à effet de Serre.  Le Bénin souhaite orienter sa politique énergétique dans le secteur des énergies renouvelables pour pallier à l’utilisation massive actuelle du bois et du...

Read More
COP 22- Morocco- Empowering  young people- Faouzia Bahloul
Oct25

COP 22- Morocco- Empowering young people- Faouzia Bahloul

COP 22- Morocco- Empowering  young people- Faouzia Bahloul The 12th   Conference  of youth  will be held in Marrakech from 4 to 6 November, prior to COP 22. Since 2005, young people meet every year before the UN Climate Conference. Faouzia Bahloul, one of the two winners of COP 22 video competition, will  be one of  the ambassadors of young people from Tunisia. By Houmi Ahamed-Mikidache This year will be special as  the COP 22 Morrocan presidency  message calls  for action during the UN Climate Conference .  Young people are invited to participate in  various workshops, lectures, exhibitions. Faouzia Bahloul, one of the two winners of COP 22 video competition,  will  be one of  the ambassadors of young people from Tunisia. She will work with the communications team of the United Nations Framework Convention on Climate Change (UNFCCC) as a reporter. In  her video  “ Thinking Renewable”, she  explains the research she did for two years  on biogas produced and  microalgea. “Think Renewable” is about the need to increase the use of renewable energy. Faouzia Bahloul won the UN competition earlier this month. Watch her...

Read More
Journée Afrique 2016- Energie et numérique: ” on se repose sur la dynamique des pays”- Pascal Veillat (PDG Arelis)
Oct25

Journée Afrique 2016- Energie et numérique: ” on se repose sur la dynamique des pays”- Pascal Veillat (PDG Arelis)

Journée Afrique 2016- Energie et numérique: ” on se repose sur la dynamique des pays”- Pascal Veillat (PDG Arelis) Par Houmi Ahamed-Mikidache Du 26 au 28 octobre, le Ministère français  de l’Economie et des Finances  accueillera la seconde édition du développement et du numérique  intitulée « journée Afrique 2016.  PDG du groupe Arelis, Pascal Veillat présente en amont la stratégie de sa filiale: Thomson Broadcast. Entretien.     Du 26 au 28 octobre, le Ministère français  de l’Economie et des Finances  accueillera la seconde édition du développement et du numérique  intitulée ” journée Afrique 2016″. Plusieurs ministres africains en charge du numérique sont attendus à cet événement: Afrique du Sud, Egypte, Côte d’Ivoire, Maroc, Tunisie, Comores, Burkina Faso, Madagascar, Maurice, Angola, Congo, Tchad, Togo, Mauritanie, Sénégal, Gabon, Mali, Benin et Soudan.  Nombreux acteurs français et africains du numérique discuteront des dernières avancées des nouvelles technologies. L’entreprise française Thomson Broadcast, fililale du groupe Arelis spécialisé dans l’électronique notamment,  présentera ses systèmes d’intégration analogiques et numériques et son offre sur les énergies renouvelables  en Afrique. Le groupeArelis ( Chiffre d’Affaires de 50 millions d’euros)  a intégré Thomson Broadcast en 2013. Dans un entretien accordé à eraenvironnement.com, le PDG d’Arelis, Pascal Veillat,  explique la stratégie de l’entreprise française en Afrique et revient entre autres sur les initiatives réussies. Ecoutez pascalveillatpdgarelis    ...

Read More
COP 22- Energie-Moussa Elimine Sall: un négociateur en devenir
Oct24

COP 22- Energie-Moussa Elimine Sall: un négociateur en devenir

COP 22- Energie-Moussa Elimine Sall: un négociateur en devenir Très investi, Moussa Elimine Salle est l’une des figures charismatiques de la COP 22. Il est l’un des intiateurs de la caravane «  100% Energies Renouvelables : En route pour Marrakech ». Présentation. Titulaire d’un Doctorat en Droit International de l’Environnement et d’un Master en Relations Internationales, Moussa Elimine Sall pourrait être  le prochain négociateur phare de l’Afrique, ou de  a la région Moyen Orient et Afrique du Nord.  Ce jeune mauritanien est à l’origine de multiples actions : participation aux différentes conférences des Parties à la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, collaboration avec l’ONG 350.org lors du Global Power Shift 2013* à Istanbul, organisation du premier Forum Mauritanien du Climat et du développement durable en 2015 avec la Rim Youth Climate Movement*.  Il y a quelques années, conscients de la sous représentation de la jeunesse arabe, il a crée avec des amis d’Egypte, du Qatar du Bahrein le Mouvement de la jeunesse arabe sur le Climat : un mouvement réunissant tous les pays de la région Moyen Orient et Afrique du Nord.  Très investi, Moussa a intégré l’Africa Clim Dev Youth Platform*  l’an dernier à la COP 21.  Cette plateforme a  permis aux jeunes d’ exprimer leurs attentes et leurs stratégies à Paris. Porte voix de la jeunesse africaine à multiples reprises,  il se prépare à intégrer  la caravane «  100% Energies Renouvelables : En route pour Marrakech ». Il est l’un des initiateurs. Cette caravane  traversera, à partir de jeudi 27 octobre,  Dakar-Saint Louis-Podor-Rosso-Nouakchott-Nouadhibou-Dakhla-Laayoune-Ouarzazate-Agadir  et Marrakech. Ses objectifs : consolider et étendre les réseaux de solidarité  autour des des villes avec la participation des jeunes, des décideurs politiques et économiques. Autres ambitions :  développer une communication appropriée autour des enjeux des négociations sur le climat, valoriser les savoirs locaux et permettre une meilleure compréhension des changements climatiques ainsi qu’informer les jeunes sur les métiers issus de l’économie verte.   Global Power Shift 2013 : mouvement mondial de lutte contre les changements climatiques Rim Youth Climate Movement* : Mouvement de la jeunesse  sur le climat Africa Clim Dev Youth Platform : la plateforme de la jeunesse issue de la conférence sur le climat en Afrique organisée par l’Union Africaine, la Banque Africaine de Développement et la Commission Economique pour l’Afrique Par Houmi...

Read More
Pré-COP 22 : Ce qu’il faut retenir
Oct19

Pré-COP 22 : Ce qu’il faut retenir

  Pré-COP 22 : Ce qu’il faut retenir La Pré-COP 22 s’est terminée ce soir avec de nombreuses attentes et ambitions . Les phrases clés.   Par Houmi  Ahamed-Mikidache   Salaheddine Mezouar, Ministre des Affaires Etrangères du Maroc et Président de la COP 22.   « J’ai à coeur de faire de cette COP une COP nouvelle, délibérément orientée vers l’action et la mobilisation des acteurs non étatiques mais également une COP plaçant le développement ambitieux mais durable au coeur de tous les débats, notamment pour les pays du Sud »,   « Il est également question d’encourager les Parties à annoncer, à l’occasion de la COP22, la mise en oeuvre rapide de leurs Contributions Déterminées au niveau National (CDNs), et éventuellement un rehaussement de leurs ambitions. »     Ségolène Royal, Ministre de l’environnement et présidente de la COP 21   « Tous les éléments sont en place pour une COP22 réussie à Marrakech . »     Patricia Espinosa, Secrétaire exécutive de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC)     « Conclusions de la Pré-COP à Marrakech :  une réunion préparatoire  ministérielle fructueuse qui augure que la COP 22 sera un succès »   Hakima El Haité, championne de haut niveau pour le climat et ministre déléguée en charge de l’environnement du Maroc   « Nous allons établir une nouvelle approche pour renforcer l’implication de la société civile »   Laurence Tubiana, , ambassadrice de la COP21 et championne de haut niveau pour le climat pour la France.   « Excellente réunion ministérielle avant avant la COP22.  État de grâce continue après Paris : débats tournés vers l’action et la coopération »     Déclaration des ministres lors de la 23 réunion des BASIC ( Brésil, Afrique du Sud, Inde, Chine), avec la présence notamment  d’Edna Molewa, ministre de l’Environnement d’Afrique du Sud   « Les pays développés devraient fournir des ressources financières, le développement et le transfert technologique et un soutien pour le renforcement des capacités aux pays en développement pour leur mise en œuvre efficace et leurs actions ambitieuses dans le cadre de l’Accord de Paris »          ...

Read More
COP 22-Maghreb-Energie : Emplois verts chez les jeunes- Rapport (BAD)
Oct16

COP 22-Maghreb-Energie : Emplois verts chez les jeunes- Rapport (BAD)

COP 22-Maghreb-Energie : Emplois verts chez les jeunes- Rapport (BAD)   Dans l’ensemble des pays du Maghreb ( hormis la Lybie) le secteur des énergies renouvelables connaît un essor.  Mais de nombreux projets pourraient se réaliser si les pays adoptaient une politique plus importante de libéralisation de ces énergies  ainsi que des incitations financières, indique la Banque Africaine de développement ( BAD), dans un récent rapport  intitulé «  Le secteur des énergies renouvelables et l’emploi des jeunes en Algérie, Lybie,  Maroc, Tunisie ».   Par Houmi Ahamed-Mikidache Situation Les pays du Maghreb ont l’un des plus grands potentiels de production d’énergies renouvelables dans le monde,  affirme le rapport  de la Banque Africaine de Développement (BAD),  intitulé «  Le secteur des énergies renouvelables et l’emploi des jeunes en Algérie, Lybie,  Maroc, Tunisie »,  préparé par Isabel Schafer, sous la supervision de l’Economiste   Vincent Castel. Le secteur des énergies renouvelables au  Maroc est le plus avancé des pays du Maghreb et il offre pour l’instant les meilleures conditions pour produire de l’énergie solaire et éolienne, expliquent les experts.  L’Algérie n’est pas en reste: elle  a le plus grand potentiel d’énergie solaire du Maghreb. La Tunisie les seconde et la Lybie, vue le contexte politique,  n’est pas en mesure d’être comparé, puisque les investissements sont minimes, précise l’étude. Dans l’ensemble des pays du Maghreb ( hormis la Lybie) le secteur des énergies renouvelables connaît un essor.  Mais de nombreux projets pourraient se réaliser si les pays adoptaient une politique plus importante de libéralisation de ces énergies ( utilisation amoindrie des industries du pétrole, du gaz et du charbon)  ainsi que des incitations financières ( politique de taris d’électricité…) , indique la BAD.   Quel est le potentiel de création d’emplois ? Le nombre et le type d’emplois  potentiels dans le secteur des énergies renouvelables dépendent du cadre réglementaire du pays. 1 Mégawatt d’énergies renouvelables génère cinq emplois temporaires  à la phase de démarrage ou de construction et seulement deux emplois durables, principalement dans la maintenance,  estime la BAD. Qu’est-ce qui fera la différence ? La durabilité des emplois devrait faire la différence,  par la recherche et le développement, les études-conseils, la promotion de l’énergie et le mécanisme de contrôle de l’énergie. Quel est le profil des jeunes chômeurs au Maghreb ? 60% des chômeurs au Maghreb ont moins de 24 ans, avec une frange importante de diplômés bien formés. Il existe toutefois un déficit d’apprentissage qui peut être pallié par des formations spéciales adaptées en ingénierie, études-conseils, en communication, promotion des vente. Objectifs : développer des nouvelles opportunités d’emplois dans le secteur privé. Le secteur de l’énergie solaire procure davantage d’emplois que celui de l’énergie éolienne. Cependant, le secteur...

Read More

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer