Accord de Paris : Les Etats-Unis pourraient revenir sur leur décision
Juil16

Accord de Paris : Les Etats-Unis pourraient revenir sur leur décision

Accord de Paris : Les Etats-Unis pourraient revenir sur leur décision En visite à Paris pendant plus de trente heures, le président des Etats-Unis d’Amérique a récemment sous entendu qu’il pourrait revenir sur sa décision de retrait de l’Accord de Paris. Explications. Par Houmi Ahamed-Mikidache   Un éventuel  fléchissement Le président des Etats-Unis d’Amérique, Donald Trump pourrait revenir sur sa décision de se retirer de l’Accord de Paris.  «  Quelque chose peut se passer », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse organisée à l’Elysée, la veille du défilé du 14 juillet. Le président américain et son épouse étaient invités en France pour assister à la fête nationale française, qui marquait aussi le centenaire de l’entrée officielle des Etats-Unis dans la première guerre mondiale. Cette visite de plus de 30 heures  aurait été bénéfique dans le cadre de la lutte contre les changements climatiques. Pour le président français,  Donald Trump serait réceptif à la volonté d’une partie des américains  de rester dans l’Accord de Paris. L’approche  française sur l’établissement d’un lien entre réchauffement climatique et terrorisme serait aussi une des raisons de l’éventuel fléchissement du président Trump. «  Il m’a dit qu’il allait essayer de trouver une solution dans les prochains mois : on a parlé dans le détail de ce qui pourrait lui permettre de revenir dans l’Accord de Paris  » a affirmé le président Macron dans une interview exclusive au Journal du Dimanche. Et de poursuivre : «  je pense qu’il a vu aussi [Chez lui] la mobilisation des villes, des Etats, du Monde des affaires et de son propre entourage. Le financement Mais, concrètement,  les Etats-Unis continuent  à financer des programmes de développement en lien direct avec le climat. Même si l’administration américaine a décidé de ne plus abonder le fonds vert pour le climat destiné aux pays en voie de développement. Le 22 juin dernier, le gouvernement américain a effectué un don de 375 millions de dollars dans le secteur de l’énergie au Bénin, dans le cadre du Millenium Challenge Corporation (MCC), une agence américaine  innovante et indépendante créée par le Congrès en 2004 pour lutter contre la pauvreté dans le monde.« Nous restons le plus important donateur d’aide humanitaire en Afrique, incluant le Soudan du Sud, la Corne de l’Afrique, et le lac Tchad, » a récemment affirmé, lors d’un point de presse téléphonique Robert Jenkis, administrateur adjoint du bureau en charge de la démocratie, des conflits et de l’aide humanitaire de l’’Agence Américaine Pour le Développement International (USAID). Les États-Unis ont récemment annoncé une contribution d’un montant de presque 639 millions de dollars en aide humanitaire aux millions de personnes affectées par la précarité alimentaire et la violence au...

Read More
Sudan : Integrating Climate Change into Societies
Mar17

Sudan : Integrating Climate Change into Societies

By Houmi Ahamed Mikidache Following the Paris Agreement adopted last December, eight countries in Eastern Africa have brought together their strategies to fight Climate Change. Sudan is one of them. Recently, eight countries in Eastern Africa, members of the Inter-Governmental Authority on Development (IGAD), have identified and prioritized their major climate challenges, opportunities and strategic areas of interventions. These countries are Djibouti, Eritrea, Ethiopia, Kenya, Somalia, South Sudan, Sudan and Uganda. To quote the Director of the Special Initiatives Division of the African Climate Policy Center at UNECA, Dr Fatima Denton, speaking in an AMCEN* meeting during the COP 21,  “  Climate change does offer several opportunities to walk confidently towards an industrial development pathway that will create jobs for the rural poor and reinvigorate trade between urban and rural populations.” Sudan’s strategy Sudan is located in North-East Africa and its land was last measured at 2,376 million sq km in 2014, according to the World Bank. “We have the land in Sudan. We can work in forestry, forest plantations. We can work on carbon sequestration, by planting trees. We can work on renewable, solar energy, wind energy, hydroenergy and so on and so forth,” said Dr Hassan Abdelgadir Hilal, Minister of Environment, Forestry and physical development of Sudan, in parallele of the INDCs* Forum in Rabat (Morocco) on october last year. As mentioned in its national action plan, namely Intended Nationally Determined Contributions (INDC), Sudan is “currently implementing some key urgent and immediate adaptation initiatives in six of its eighteen vulnerable states, identified in the National Adaptations Programmes of Actions (NAPA)*. Sudan wants to reach 20% of renewable share in the power mix by 2030. According to the Oil & Gas Journal (OGJ) , published in 2014, Sudan and South Sudan are major oil producers. With the split, they are now ranked as the fourth-largest non-OPEC African oil producer. As oil prices drop, African oil producing countries have to adapt, noted oil strategists, in an Oil week meeting in Cape Town ( South Africa) in 2015.  Population in Sudan is estimated 41, 029 476 million in 2016. Energy poverty rates 65% . To achieve energy efficiency, it aims to raise its forest area to 25% by 2030. It needs also to implement its adaptation initiatives based on its National Adaptations Programmes of Actions, notes experts in the Sudan’s national action plan . The main development sectors are water, agriculture and health. A total of 12.88 USD billions has been requested by the country to the international community. It includes 1.2 billions USD$ for adaptation and 11.68 billions for mitigation. “Most of the African countries completed their national action...

Read More

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer